Agde - Toulouse F.C.  5 – Montpellier Hérault S.C 4 : Un festival offensif, des errements défensifs.

Agde - Toulouse F.C.  5 – Montpellier Hérault S.C 4 : Un festival offensif, des errements défensifs.

Agde - Toulouse F.C.  5 – Montpellier Hérault S.C 4 : Un festival offensif, des errements défensifs.

Par Pierre NABONNE, le 26 Juillet 2022

Toulouse F.C.  5 – Montpellier Hérault S.C 4 :  Un festival offensif, des errements défensifs.

                                            ________

   Dans la chaleur ambiante de la soirée estivale du 23 juillet le stade Louis Sanguin, antre du vénérable Racing Club Olympique Agathois  affichait complet: des tribunes archi-combles, beaucoup de spectateurs debout aux pesages d’en face ou derrière les buts, des jeunes perchés sur les toits des dépendances adjacentes, c’était soirée de gala en ce samedi soir !

   Les Montpelliérains (privés de leur meneur de jeu Téji Savanier, blessé) se montraient d’entrée menaçants et le gardien toulousain Dupé se distinguait en déviant un tir de Mavididi avant de devancer autoritairement Wahi. Les Garonnais avaient laissé passer l’orage et la suite allait faire très mal à l’adversaire. Dès la 11° minute, une mauvaise relance héraultaise permettait au capitaine toulousain Branco Van den Boomen d’alerter son compère Spierings et la nouvelle recrue hollandaise Dallinga inaugurait le score. Puis c’était au tour du Brésilien Ratao de doubler la mise sur un centre de l’ailier Nathan Ngoumou qui, dix minutes plus tard, ne laissait à personne le soin de marquer le but du triplé toulousain. A 3-0 à la demi-heure de jeu, les drapeaux violets (même si le T.F.C. jouait en blanc pour l’occasion) s’agitaient dans les tribunes alors que le kop pailladin chambrait les siens. Lesquels, vexés dans leur orgueil, bénéficiaient d’un penalty indiscutable que Wahi se faisait le plaisir de réussir. Juste avant la mi-temps Khazri (auteur d’un match très plein) rapprochait ses nouveaux partenaires à 2-3 sur un intérieur du droit des 6 mètres avant que Nordin (autre ex-Stéphanois) ne remette les deux équipes à égalité tout au bout des arrêts de jeu sur un tir en force.

     Tout était donc à refaire après la pause et, sur un corner parfaitement tiré par Van den Boomen, Nicolaisen permettait aux Toulousains de reprendre l’avantage. Pas pour longtemps puisque la défense garonnaise concédait un second penalty que Mavididi transformait. Mais  Moussa Diarra, rentré trois minutes auparavant, avait le mot de la fin sur une puissante tête piquée qui fusillait Omlin, le gardien suisse de Montpellier. A 5-4, plus rien n’allait être marqué par la suite. Le nouveau promu toulousain (champion de Ligue 2 la saison dernière) restait donc invaincu, série en cours dans ses matches de préparation avant le début du championnat.  Nos deux représentants d’Occitanie auront ainsi affiché leurs forces et faiblesses actuelles. Il leur reste encore un peu de temps pour peaufiner les derniers réglages avant la reprise prévue pour dans 15 jours.

    Pour la suprématie régionale, peut-être aurons-nous l’occasion d’en reparler durant la saison.

Pour l’heure, souhaitons aux deux clubs d’effectuer un beau parcours 2022-2023. Ils nous feront alors partager le même plaisir qu’en cette belle soirée agathoise du 23 juillet.

                                                                                                                        Pierre Nabonne.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI