Sète - HERAULT - SÈTE - Signature de l’affiche sérigraphiée de la Saint-Louis par Jean-Jacques François

Sète - HERAULT - SÈTE - Signature de l’affiche sérigraphiée de la Saint-Louis par Jean-Jacques François

Sète - HERAULT - SÈTE - Signature de l’affiche sérigraphiée de la Saint-Louis par Jean-Jacques François

Par VILLE DE SÈTE, le 23 Août 2018

Pour cette Saint-Louis, c’est le peintre et plasticien Sétois Jean-Jacques François qui a été choisi par François Commeinhes, Maire de Sète, pour réaliser l’affiche de cette 276e édition. Ce vendredi 24 août, à 11h, parvis des Halles, l’artiste dédicacera des sérigraphies de son affiche en série limitée.

Identité visuelle de chaque fête de la Saint-Louis, la réalisation de l’affiche est confiée chaque année à un artiste Sétois, qui donne sa vision de l’univers des joutes mais également de l’ambiance festive qui règne lors de la célébration de l’identité culturelle et traditionnelle bien vivante de la ville. Et cette année, c’est Jean-Jacques François, peintre et plasticien autodidacte qui a fait ses armes comme designer styliste à Barcelone, son deuxième port d’attache, qui a été choisi.

Inspirée de son œuvre « Joutes nocturnes », l’affiche de Jean-Jacques François est avant tout un hommage à son frère Pierre François qui avait réalisé l’affiche de l’édition de 1997, et qui est celui qui s’est sans doute le plus inspiré des traditions nautiques sétoises. Des traditions que l’on retrouve bien sûr représentées dans ce tableau avec les barques, les rameurs, les jouteurs avec lance et pavois. Mais ce sont également des références aux racines des joutes languedociennes, à cette baleine qui est l’emblème de la Ville, le tout mêlé à des références contemporaines telles que Georges Brassens ou Jean-Louis Zardoni, joueur de tambour. Et le personnage central de tout cet univers habituellement réservé aux hommes est une femme qui tient la lance.

Une séance de dédicace unique à ne pas rater, vendredi 24 août à 11h sur le parvis des Halles.   

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI