Mende - LOZÈRE - MENDE - Première en Occitanie : le Tiers-Lieu Solidaire de Mende est opérationnel

Mende - LOZÈRE - MENDE - Première en Occitanie : le Tiers-Lieu Solidaire de Mende est opérationnel

Mende - LOZÈRE - MENDE - Première en Occitanie : le Tiers-Lieu Solidaire de Mende est opérationnel

Les fonctions et missions du Tiers-Lieu solidaire de Mende, le premier en Occitanie, ont été dévoilées le 6 juin en présence de Patricia Goriaux, Directrice Orange pour l’Occitanie, Laurent Suau, Maire de Mende et Président de Cœur de Lozère, Patricia Brémond, Présidente de la Mission Locale Lozère. 

Mende, premier Tiers-Lieu en Occitanie

La Ville de Mende est la première collectivité d’Occitanie bénéficiaire d’une telle structure. Porté par la Mission Locale Lozère, ce Tiers-Lieu situé dans les locaux de l’Antirouille, propriété de la Ville de Mende, dans lequel se situe la Maison des Jeunes et le multimédia, est le fruit d’un travail mené en équipe, avec la Fondation Orange et les élus lozériens de la Ville de Mende et du Département. L’ensemble des compétences œuvrant sur le territoire : « Maison de l’Emploi et de la Cohésion Sociale », « Lozère Développement » ont travaillé sur ce projet. Le premier soutien accordé par la Fondation Orange s’élève à 90 000 €.

Pour accueillir les jeunes sans emploi ou déscolarisés, les femmes sans qualification, les personnes en situation de handicap, la Fondation soutient de nouveaux lieux de formation en partenariat avec les collectivités locales et les associations : les « Tiers-Lieux Solidaires ». Mende fait partie des trois premières villes dotées d’un Tiers-Lieu. Les deux autres sont Guéret (Creuse) et Fourmies (Nord).

« Dans ce Tiers-Lieu de Mende, lieu d’échange et de partage, nouvel espace de formation numérique pour « faire ensemble », nous aidons des adultes à développer de nouvelles compétences, apprendre les métiers de demain, à accroître leur autonomie » a souligné Patricia Goriaux. Quant à Laurent Suau, il a salué « le pragmatisme de Stéphane Richard, PDG d’Orange » et s’est félicité « du respect des engagements de Stéphane Richard lors d’un déplacement en Lozère, en juillet 2016, ayant permis de faire aboutir ce projet en moins de deux ans ».

La solidarité numérique s’adapte au terrain 

Ces trois lieux complètent le réseau numérique solidaire déjà présent sur tout le territoire. Le numérique étant un levier d’insertion sociale et professionnelle, ces lieux visent à favoriser l’inclusion sociale des bénéficiaires. Indispensables à ceux qui sont exclus des filières classiques, avec cet outil, de nouveaux modes d’apprentissage alternatifs s’insèrent désormais dans les communes les plus enclavées.

Le « Tiers-Lieu Solidaire » : un nouveau lieu de formation numérique pour « faire ensemble »

Concrètement, ces lieux sont équipés en matériel et en contenus éducatifs numériques adaptés aux besoins des personnes en difficulté. Quelles que soient ses difficultés, à tout âge, chacun peut gratuitement s’essayer à la fabrication numérique, échanger expériences et compétences dans l’espace coworking. Ou encore se lancer dans des projets numériques collaboratifs, apprendre les métiers de demain et s’exprimer dans les forums…

Christian GESBERT - Orange Sud Occitanie (07-06-18)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Tarbes - HAUTES-PYRÉNÉES - TARBES - nformation aux TARBAIS concernant le contrôle des poteaux d'incendie

Perpignan - PYRÉNÉES-ORIENTALES - PERPIGNAN - Insolite/Buzz - Il payait l'autoroute plus cher que prévu

A LIRE AUSSI