ACTUALITÉS : HAUTE-GARONNE - TOULOUSE - Conférence PSE en faveur des enfants cambodgiens le mercredi 21 mars 2018

21-03-18 : HAUTE-GARONNE - TOULOUSE - Conférence PSE en faveur des enfants cambodgiens le mercredi 21 mars 2018

Mercredi 21 mars - 20h15 - Toulouse

Témoignage de Marie-France des Pallières, fondatrice de PSE

En 20 ans, 10 000 enfants cambodgiens sauvés de la misère !

Après le succès du film de Xavier de Lauzanne "Les pépites", Marie-France des Pallières, fondatrice de Pour un Sourire d’Enfant (PSE), revient à la rencontre des habitants de Toulouse, le mercredi 21 mars à 20h15 (Théâtre de Saint Joseph - La Salle). A ses côtés, on retrouvera Sary Sok, un ancien chiffonnier dont la vie a été métamorphosée grâce à PSE.

Comme de nombreux enfants issus de familles extrêmement pauvres au Cambodge, Sary a dû faire face à la maltraitance. A onze ans, il fuit sa famille et devient chiffonnier pour survivre. Sary est alors pris en charge par l’ONG PSE fondée par Christian et Marie-France des Pallières.

Un témoignage émouvant et en direct

Après la projection du film "Au Cambodge, de la misère à un métier", Marie-France des Pallières témoignera aux côtés de Sary. Jeune papa plein d’amour, il est devenu formateur à l’école d’audiovisuel de l’association où il est heureux d’aider d’autres jeunes à acquérir un vrai métier.

10 000 enfants sauvés mais encore beaucoup à faire !

Fin 1995, Marie-France des Pallières et son mari Christian, jeunes retraités en mission au Cambodge, découvrent l’immonde décharge de Phnom Penh sur laquelle travaillent, se nourrissent et trop souvent meurent des centaines d’enfants : "C’était à hurler ! Ce n’était pas digne de l’humanité ! Nous savions à cet instant que notre vie allait changer. Il fallait réagir d’urgence !"

Pour un Sourire d’Enfant (PSE) est née. Des premiers repas apportés directement sur la décharge à quelques dizaines d’enfants, l’association prend très vite en charge des centaines de petits chiffonniers : habits, soins, nourriture, scolarité et surtout formation professionnelle, tout est fait pour les sauver définitivement et les amener de la misère à un métier !

A ce jour, plus de 6.000 d’entre eux sont pris en charge dans les programmes. Plus de 4.000 autres, "les anciens", sont déjà dans la vie active et participent au développement de leur pays. Mais des milliers d'autres enfants sont encore au bord de la route et attendent une vie enfin digne.

Entrée libre
Théâtre de Saint Joseph - La Salle : 85 rue de Limayrac à Toulouse

Laurence DE BOERIO (12-03-18)     3532 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

TOULOUSE - AMPITTEC
Occitanie Tribune