Béziers - Béziers 2022 : Retour gagnant pour la Feria !

Béziers - Béziers 2022 : Retour gagnant pour la Feria !

Béziers - Béziers 2022 : Retour gagnant pour la Feria !

Par Pierre NABONNE pour OCCITANIE-TRIBUNE , le 21 Août 2022

Béziers 2022 : Retour gagnant pour la Feria !

    A la suite des événements de mai 68, la France avait eu du mal à retrouver son quotidien de l’époque. Le Cap d’Agde n’était qu’un immense chantier et Béziers connaissait alors la première édition d’une Feria qui allait revitaliser son économie. Laquelle allait se révéler au fil des ans comme l’un des rendez-vous incontournables de chaque mi-août.

     En sortant des arènes voici trois ans nous nous étions donnés rendez-vous pour l’année suivante. Nous n’avions pas la moindre idée de ce qui nous attendait avec le Covid et son triste cortège de restrictions, et la Feria dut se soumettre à des impératifs très contraignants en 2020 et 2021 avec des animations réduites à néant en dehors des arènes.

     Pour nous l’essentiel était tout de même sauvé puisque les efforts des organisateurs permirent d’entretenir la flamme de l’afición, mais il fallut tout de même attendre le 11 août dernier pour que Béziers retrouve le visage festif de ses années de liesse. C’est vrai, nous sortîmes avec des impressions mitigées de la corrida d’ouverture du vendredi 12, mais elle n’était que la première et les quatre suivantes allaient se solder par des triomphes majeurs qui permirent à autant de toreros de sortir par la grande porte au milieu de la liesse populaire. Mais les arènes n’en fermaient pas leurs portes pour autant puisqu’un public plus familial était cette année convié, une heure environ après la fin des corridas, à d’autres spectacles autour d’autres Tauromachies: une course camarguaise pour la première nocturne, un spectacle équestre pour la seconde et celui des recortadores qui esquivent ou sautent le taureau en clôture de la série.

 Entre-temps, partout en cœur de ville la fête battait son plein. Sur l’avenue Saint-Saëns et les Allées les bodegas crachaient leurs décibels alors qu’animations et concerts sur le parvis du théâtre et au pied de la statue de Pierre-Paul Riquet se succédaient. L’incontournable Ricoune ambiançait le Village de la 3° mi-temps comme il sait si bien le faire depuis 30 ans avec son « Verre à ballon, le Ricard qu’on consomme avec modération» (Hum…). Dès le samedi soir, le Collectif Métissé  réussit même à chasser les derniers nuages après l’averse en nous convainquant de « Laisser tomber les problèmes».  De « Fiesta latina»’à « Sara perqué ti amo», on l’apprécie ce groupe et on aimerait bien le voir l’an prochain aux arènes du Cap. Et les nombreuses Bandas et Peñas semaient la joie partout où elles déambulaient durant ces cinq nuits de folie partagées par un total de plus de 800.000 personnes.

      Les journées ont certainement paru bien courtes à beaucoup, avec les défilés de cavaliers fièrement montés sur leurs superbes chevaux, les abrivados de toros Camargue encadrés par leurs gardians, les démonstrations de Flamenco au Plateau des Poètes qui succédaient aux courses des garçons de café ou…de caisses à savon, et bien d’autres choses encore.

     Quel dommage que nous n’ayons pu être partout, mais nous n’avons pas le don d’ubiquité pour nous trouver dans tous les endroits où la fête crépitait…Allez, elle reviendra l’an prochain espérons-le ! Et nous avons le plaisir d’indiquer à ceux qui auront manqué la Feria que la Fontaine musicale continue de déverser ses féeries chaque soir, que le Son et Lumières inonde encore les voûtes de l’imposante cathédrale et que les acrobaties équestres et aériennes des Folies Gruss vous permettront de passer une soirée de fin août d’exception.

    C’est tout cela, Béziers en été !

                                                    Pierre Nabonne.

Béziers - Béziers 2022 : Retour gagnant pour la Feria !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI