Hérault - Rencontre de territoire à Saint-Etienne d'Albagnan pour Christian Bilhac

Hérault - Rencontre de territoire à Saint-Etienne d'Albagnan pour Christian Bilhac

Hérault - Rencontre de territoire à Saint-Etienne d'Albagnan pour Christian Bilhac

Par Christian Bilhac, le 06 Juillet 2022

Franck Lignon, Maire de la commune, a accueilli dans la salle du Conseil Christian Bilhac, Sénateur de l’Hérault, les Maires, Pascale Peytavi de Ferrières Poussarou, Arielle Escuret de Mons la Trivalle, Catherine Lister de Roquebrun, Thierry Salle-Blayac de Saint-Martin de L’Arçon, Daniel Barthès, adjoint de Saint-Vincent d’Olargues, Jean Arcas, Président du Pays Haut-Languedoc et Vignoble et Maire d’Olargues.

Les premiers mots d’accueil du maire ont été rapidement suivis par l’évocation des difficultés que rencontrent les maires et l’importance de rencontrer les parlementaires pour s’exprimer sur des dossiers inextricables ou bloqués.

Le sénateur entend au cours de ses rencontres une lourdeur administrative permanente dans les affaires municipales qui gêne la bonne marche de la gestion de la commune.

Il évoque alors le texte de la loi Climat et résilience qui pose énormément de soucis aux communes rurales. La loi fixe un objectif de « zéro artificialisation nette » (ZAN) en 2050, une finalité qui va se traduire dans les documents d’urbanisme par une réduction progressive des surfaces artificialisées. La loi fixe un objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces avant 2031. Les communes rurales sont impactées par la réduction de moitié des surfaces à urbaniser par rapport aux communes urbaines. C’est pour cela qu’en Commission des finances, Christian Bilhac avait demandé que le ZAN ne devait pas s’appliquer aux communes de moins de 2000 habitants. Tous le membres de la commission s’étaient accordés pour dire qu’il fallait revoir les dispositifs excessifs de cette loi. Il espère que le Schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires – SRADETT, en charge de la Région, équilibrera cette mesure qui manque de bon sens.

L’école a été un sujet évoqué par le maire d’Olargues, qui notait la baisse sensible des effectifs du primaire et du second degré, au niveau national. Il ajoutait que personne n’avait anticipé cette situation et qu’inévitablement, il y aurait des fermetures de classes. La maire de Roquebrun indique sa volonté de mettre en place un espace adapté pour les assistantes maternelles qui préfèrent travailler hors de chez elles. La maire de Ferrières souhaite connaitre le degré d’avancement concernant l’expertise qui doit se faire sur les ponts, car elle aimerait savoir si sa commune est éligible au plan France relance. Le maire de Saint-Etienne regrette la vitesse de l’évolution numérique qui met en difficulté les secrétaires de mairie. Le maire de Saint-Martin s’inquiète de l’avenir du mandat que personne ne voudra au regard des complications qui leur sont imposées et le peu de reconnaissance qu’on leur accorde pour l’engagement et le temps consacrés.

Les catastrophes naturelles ont fait partie du débat en raison de l’absence de procédure, la gestion des cimetières, les biens en état d’abandon, le sujet délicat de la perte d’autonomie des personnes âgées. Beaucoup d’attente sur le travail du parlementaire qui s’empare de ces dossiers pour les porter au Sénat.

Hérault - Rencontre de territoire à Saint-Etienne d'Albagnan pour Christian Bilhac

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI