Haute-Garonne - Un boulanger de Le Fousseret en finale nationale de la meilleure baguette de tradition française

Haute-Garonne - Un boulanger de Le Fousseret en finale nationale de la meilleure baguette de tradition française

Haute-Garonne - Un boulanger de Le Fousseret en finale nationale de la meilleure baguette de tradition française

Par , le 09 Mai 2022

Boulanger à Le Fousseret, en Haute-Garonne, Julien Laborde représentera la région Occitanie lors de la finale du 8e Concours national de la meilleure baguette de tradition française qui se déroulera du 16 au 18 mai, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

C’est devenu une tradition solidement ancrée. Le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris accueille le concours national de la meilleure baguette de tradition française, organisé par la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française, dans le cadre de la Fête du Pain parisienne.

C’est donc du 16 (jour de la Saint-Honoré, patron des boulangers) au 18 mai que les lauréats issus des sélections régionales s’affronteront autour des fournils. Cette année, ils seront vingt, venus des treize régions de France métropolitaine, mais aussi des Drom-Com.

Parmi eux, Julien Laborde, boulanger à La Fousseret, en Haute-Garonne, qui, défendra les couleurs de la région Occitanie à la finale nationale. Il aura à ses côtés Estebann Pires, boulanger dans l’Hérault, qui a également gagné son billet pour la finale nationale.

Les épreuves qualificatives se dérouleront les 16 et 17 mai. Chaque candidat disposera de 6 heures pour fabriquer, sur place et devant le public, 40 baguettes de tradition française répondant aux exigences du décret de septembre 1993 qui protège sa fabrication.

« Ces baguettes sont réalisées avec des ingrédients fournis, sans indication de marque. L’utilisation d’adjuvants et d’améliorants est interdite. Les baguettes doivent mesurer 50cm de long (tolérance +5 %) et peser 250g après cuisson (tolérance + 5%). La teneur en sel ne doit pas excéder 18g par kg de farine», commente Pascal Barillon, président du jury.

A l’issue de ces deux journées, le jury retiendra six candidats qui se retrouveront le 18 mai, lors de l’épreuve finale, pour se disputer le titre tant convoité. Les six finalistes devront produire et présenter 40 baguettes.

Aspect, croûte, arôme, mie, mâche, goût… Rien n’échappera au jury composé de professionnels chevronnés. A charge pour eux de départager les candidats qui batailleront devant le public pour décrocher le précieux titre national. Plus qu’un simple concours, c’est une occasion unique de voir, sentir et d’apprécier le travail des boulangers.

La remise des prix aura lieu le 18 mai, à 17h.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI