Hérault - Guerre en Ukraine: maintenir la pression sur la Russie et viser l'indépendance énergétique

Hérault - Guerre en Ukraine: maintenir la pression sur la Russie et viser l'indépendance énergétique

Hérault - Guerre en Ukraine: maintenir la pression sur la Russie et viser l'indépendance énergétique

Par Parlement Européen, le 23 Mars 2022

Un mois après le début de l’attaque, les députés ont condamné unanimement l’invasion brutale et exhorté l’UE à appliquer de nouvelles sanctions à Moscou et à protéger l’économie européenne.

Lors d’un débat en plénière avec les Présidents Michel et von der Leyen sur le sommet informel de Versailles (10-11 mars) et sur le prochain sommet européen (24-25 mars), les députés ont salué la réponse rapide des États membres, qui ont adopté des sanctions sans précédents à l’encontre de la Russie juste après le début de l’attaque. Ils ont également applaudi la manière dont des millions de réfugiés fuyant la guerre en Ukraine avaient été accueillis.

‘‘La Russie est responsable de cette guerre’’, a souligné le Président du Conseil européen, Charles Michel. Ce dernier a condamné la mort, la destruction et la souffrance infligées au peuple ukrainien et à ses villes. Charles Michel a assuré aux députés qu’il n’y aurait pas d’impunité pour les responsables de crimes de guerre et a salué la coalition internationale qui s’est réunie avec ‘‘pour ambition commune de vaincre Vladimir Poutine’’. Avec pour objectif primordial la paix et la prospérité, l’UE doit réduire sa dépendance énergétique, améliorer son architecture de sécurité et renforcer les fondements de son économie, a-t-il conclu.

‘‘Si la liberté avait un nom, son nom serait l’Ukraine et aujourd’hui, le drapeau de l’Ukraine est le drapeau de la liberté’’, a déclaré la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Cette dernière a souligné que l’UE ferait de cette guerre une défaite stratégique pour Poutine. Les sévères sanctions touchent déjà durement le pays et les ressources que Poutine utilise pour financer cette guerre doivent aussi être asséchées. Concernant l’énergie, elle a assuré que ‘‘la politique énergétique était aussi une politique de sécurité’’ et que l’UE avait déjà adopté (et continuerait à la faire) des mesures pour devenir indépendante vis-à-vis du gaz et des importations de pétrole russes.

La plupart des députés étaient d’accord pour dire que l’UE devait renforcer son autonomie stratégique concernant la défense et l’énergie, et ce, rapidement. Notant que les importations européennes de gaz russe finançaient directement l’attaque russe en Ukraine, ils ont plaidé pour la diversification des achats d’énergie et pour l’investissement dans les énergies renouvelables. De nombreux députés ont souligné les conséquences de la hausse des prix de l’énergie sur l’économie et les risques que cela présentait pour la sécurité alimentaire. Ils ont aussi appelé à soutenir les familles et les entreprises.

La perspective d’adhésion de l’Ukraine à l’UE et la nécessité de défendre la démocratie contre les régimes autocrates tels que celui de la Chine ont également été évoquées lors du débat. Enfin, plusieurs députés ont insisté pour que tous les États membres, et pas seulement les États voisins, partagent les responsabilités en matière de protection des réfugiés fuyant l’Ukraine.

Pour revoir le débat, cliquez ici.
Illustration

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI