Sète - Wolfgang Idiri, directeur d'Escale à Sète

Sète - Wolfgang Idiri, directeur d'Escale à Sète

Sète - Wolfgang Idiri, directeur d'Escale à Sète

Par ville de Sète, le 16 Janvier 2022

Wolfgang Idiri est à la barre de la fête des traditions maritimes, dont la prochaine édition se déroulera du 12 au 18 avril 2022. Il se livre ici sur la genèse de cette fête et son futur.

Ancrée en Golfe du Lion, tournée vers la Méditerranée, et ouverte sur le monde” est la devise d’Escale à Sète, cette fête maritime qui tous les deux ans, ravit les amoureux du patrimoine maritime local et international. Mais ces mots pourraient correspondre au caractère et à la personnalité de Wolfgang Idiri, qui en véritable gardien du patrimoine maritime sétois, a su faire d’Escale à Sète une manifestation résolument tournée vers le monde. L’histoire de ce sétois commence dans les ruelles pittoresques du Quartier-haut. Ce village dans la ville, accroché aux pentes du mont Saint-Clair, a pour horizon la mer et les nombreux bateaux qui entrent dans le port en contrebas. Mais “c’est aussi un quartier où résonnaient les chants traditionnels, dans un savant mélange de patois et d’occitan” explique Wolgang Idiri “tout jeune, je fréquentais des musiciens tel que Jean-Louis Zardoni, une référence dans le monde de la musique traditionnelle ”.

Ce n’est donc pas à travers la voile ou la pêche qu’il découvrira le patrimoine nautique local, mais par la pratique du hautbois, instrument phare de la région. Il intègre à 20 ans les “Mourres de porc”, un groupe traditionnel sétois, et multiplie les concerts dans les fêtes maritimes comme celle de Cancale. C’est dans ces rendez-vous bretons que naîtra l’idée d’un festival du même type, mais à Sète. “François Commeinhes avait assisté à la fête maritime de Douarnenez et moi participé à celle de Paimpol. Il se trouve donc que l’idée d’un festival à Sète est apparue simultanément dans nos esprits. Et je me suis aperçu qu’elle était partagée par de nombreux Sétois, en particulier du monde de la pêche et des joutes”. C’est ainsi que naît le festival Escale à Sète dont la première édition remonte à 2010.

Les membres historiques de l’association, dont Raymond Dublanc et Annick Artaud, grandes figures de la vie maritime sétoise, se donnent pour mission de trouver les partenaires susceptibles de prendre part à ce grand voyage. “La 1ère édition n’a duré qu’un jour ! Journée durant laquelle 10 000 personnes sont venues découvrir le patrimoine maritime local. Un bon début! ”. Les éditions se succèdent et deviennent avec le temps, des rendez-vous très prisés des sétois et de familles venues de la France entière. “Nous nous sommes retrouvé avec 200 000 visiteurs pour la deuxième édition, et le hasard a fait que la date du festival coïncidait avec le tournage de l’émission Thalassa, ce qui représente un énorme coup de projecteur”. Les éditions suivantes rencontreront un succès toujours plus important, ce qui vaudra à Escale à Sète de recevoir de prestigieux soutiens s’ajoutant aux historiques Ville et Région, tel que Suez et Caisse d’Epargne, ainsi que le haut patronage du Président de la République et de l’UNESCO.

Dernier évènement en date, la conférence de presse de l’association à bord de l’Abeille Flandre, mythique remorqueur de la Marine Nationale. L’occasion pour Wolfgang Idiri de dévoiler le programme de la future édition. Parmi les annonces, la venue du Mircea, voilier de la marine Roumaine. Datant de 1938, ce légendaire trois-mâts fait partie des 40 plus grands voiliers du monde. “Nous axeront cette édition sur quatre piliers : la culture, la solidarité, l’environnement et l’enseignement. Les valeurs de l’association” tient à rappeler Wolfgang Idiri. Côté situation sanitaire, l’équipage d’Escale à Sète est prête à adapter sa voilure selon la situation qui prévaudra en avril prochain. Cap sur l’édition 2022, donc.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI