Vauvert - Exposition L'Arbre aux Essences : un parcours tactile, sonore, et olfactif pour tous !

Vauvert - Exposition L'Arbre aux Essences : un parcours tactile, sonore, et olfactif pour tous !

Vauvert - Exposition L'Arbre aux Essences : un parcours tactile, sonore, et olfactif pour tous !

Par ville de Vauvert, le 08 Septembre 2021

Exposition L’Arbre aux Essences : un parcours tactile, sonore, et olfactif pour tous !

 

La ville de Vauvert vous invite du 15 septembre au 9 octobre 2021 à l’Espace Culture Jean Jaurès pour découvrir l’exposition gratuite L’Arbre aux Essences qui offre un cheminement tactile, sonore et olfactif sur la mythologie et la symbolique de l’arbre de la méditerranée. Les sens sont au rendez-vous avec des jeux de senteurs et autres activités de manipulations, comme la construction d’une charpente en bois de cèdre ou des sculptures à composer soi-même.

L’Arbre aux Essences offre une découverte multisensorielle autour de 12 essences choisies parmi conifères, feuillus, et arbres nourriciers : cyprès, pin, genévrier cade, cèdre, chêne, buis, micocoulier, peuplier, laurier, olivier, amandier et figuier.

L’exposition composée d’œuvres d’artistes (sculpteurs sur bois, tourneurs, plasticiens…) et de jeux interactifs est destinée à tout public : enfants, adultes, personnes handicapées, et personnes non voyantes. Le travail de conception effectué avec des personnes déficientes visuelles amène une approche sensible de l’arbre. Des planches botaniques ainsi que divers textes en relief et en braille permettent une exploration tactile.

Cette exposition est organisée par la direction de la culture, avec la participation de l’association Artesens.

 


Découverte sensorielle de 12 essences

L’amandier : symbole de renaissance

Il est le premier à fleurir à la fin de l’hiver, sa floraison annonce le renouveau de la nature. C’est un arbre solitaire. Son tronc est tourmenté, il s’élève vers le ciel avec beaucoup de ténacité. Il donne un merveilleux fruit : l’amande, qui sert à la fabrication d’une confiserie connue de tous : la dragée.
Jeu : exploration tactile de la sylvistructure de Pierre Leron Lesur. On ressent les tourbillonnements de l’arbre, en poursuivant dans le sable les volutes de cette pièce dont les racines semblent monter vers le ciel.

Le buis : symbole de longévité

Il est le symbole de la longévité car son feuillage ne disparait pas l’hiver. Il a été utilisé à des fins magiques et médicinales. Dans certaines régions, le buis remplace l’olivier, au niveau religieux. Il préserve des mauvais sorts les maisons et les étables, et on utilise ses branches que l’on bénit pour le dimanche des Rameaux. C’est un petit arbuste utilisé pour fabriquer des petits objets d’une belle couleur jaune clair. Jeu : c’est le tourneur sur bois Patrice Chambrier qui a fabriqué ces objets que vous devrez reconnaitre grâce à votre sens du toucher.

Le cèdre : symbole d’immortalité

C’était un arbre voué aux dieux, le plus grand, le plus majestueux. Ses cônes sont inclinés vers le ciel. Ses fruits et ses branches sont toujours tournés vers le ciel. Son bois odorant est imputrescible. Jeu : le sculpteur Bernard Chiappero a réalisé pour nous cet arbre stylisé en cèdre. On peut sentir le parfum de ce bois et replacer les cônes sur les branches qui se tournent vers le ciel.

Le chêne : puissance, majesté, longévité, mythique entre tous les arbres

On dit qu’il est le roi des arbres. Dans de nombreuses civilisations, on considère le gland comme la première nourriture de l’homme. Les druides vénéraient le chêne plus que tout arbre. C’est son bois qui sert à la fabrication de la plupart de nos beaux meubles. Les charpentes des maisons étaient aussi traditionnellement faites en bois de chêne. Jeu : la belle sculpture de Jean-François Oulmont montre différentes étapes du déploiement de cet arbre: racines, sol, tronc, branches et feuillages ; et à nouveau l’apparition de l’arbre sur la terre bien avant l’homme.

Le cyprès : symbole de longévité, d’immortalité et de résurrection

Ce bois est imputrescible et servait à faire des cercueils, des poutres pour les temples. Son essence a un pouvoir désinfectant et purifiant. Elle servait à embaumer les momies. Le nombre de cyprès devant une maison indique : - 1 sois le bienvenu - 2 je t’offre un verre - 3 viens manger. On le trouve souvent près des cimetières, des maisons ou dans les jardins. Jeu : c’est la sculpture de Bernard Chiappero qui va nous permettre de sentir l’odeur de ce bois très aromatique.

Le figuier : symbole d’abondance et de fécondité

Il a une mauvaise réputation car on ne voit pas ses fleurs, elles sont à l’intérieur des figues. La figue est un réceptacle qui contient une infinité de minuscules fleurs que nous mangeons. C’est un insecte qui fait la pollinisation. Jeu : dans le panier vous pourrez apprécier les figues géantes de Marie Dido et sentir dans vos mains le sentiment l’abondance que nous offre le figuier.

Le genévrier-cade : symbole de la purification

Il est connu pour chasser les mauvais esprits. Essence purificatrice. Les objets qui en sont faits conservent longtemps cette odeur pénétrante. Il brûle en exhalant un parfum très puissant. Il passe pour chasser les mauvais esprits de la maison. Son bois est très beau et très aromatique. Il produit une huile : l’huile de cade, qui désinfecte et assainit les lieux. Jeu : vous pourrez reconstituer la petite pyramide tournée par Bernard Chiappero et vous attarder à toucher et sentir tous ses éléments dissimulés dans les copeaux de cade.

Le laurier : symbole de gloire et d’immortalité

C’était un arbre sacré consacré à Apollon, et qui couronnait les vainqueurs. C’est un arbre divinatoire. A Delphes, la Pythie mangeait les feuilles du laurier sacré avant de rendre les oracles. Le laurier préservait du mauvais sort, protégeait des orages. Planté près des maisons il servait de paratonnerre en protégeant de la foudre et des orages. Les Romains tressaient des couronnes de laurier autour de leur front pour signaler leur victoire. Aujourd’hui le baccalauréat tire son origine de ce nom. Jeu : Catherine Libman, licière, a réalisé une couronne de feuilles de laurier et nous invite à créer, grâce à un petit métier à tisser, toutes les couronnes que nous pourrons imaginer.

Le micocoulier : l’arbre du lieu sacré

C’est le chêne du sud. Il servait de lieu de culte. Avec son bois, on fabrique des fourches pour le foin, mais aussi des fouets, des instruments de musique (hautbois et clarinette). Baguette magique ? On le retrouve souvent près des églises romanes. Il ne meurt pas ; même s’il est quasiment détruit, il repart de souche. Il donne de petits fruits : les micocoules. Jeu : le tourneur Luc Mehring a composé pour nous un joli jardin de fleurs en bois de micocoulier. A découvrir en caressant les sculptures et imaginant ce qu’elles représentent.

Le peuplier : l’arbre aux frissons

Le vent était considéré comme le messager des dieux, et toutes les choses qui lui étaient associées étaient sacrées. Dans les légendes, les couronnes de feuilles de peuplier permettait aux mortels de visiter l’au-delà, mais surtout d’en revenir. C’est le messager des dieux, l’arbre qui fait le lien entre le terre et le ciel. Sa hauteur lui permet de communiquer avec les dieux mais aussi d’entrer dans le royaume des fées. C’est aussi le bois dont on fait les allumettes. Jeu : vous pourrez écouter le bruissement du vent dans les feuilles du peuplier avec les sons réalisés par Jacques Diennet.

L’olivier : symbole de paix, de sagesse et d’éternité

Il était dédié à Athéna. Symbole de paix, jadis, en plein cœur des batailles, il suffisait qu’une main se lève en brandissant un rameau d’olivier pour qu’il y ait une trêve. L’huile d’olive a également eu des vertus magiques et bénéfiques. Jeu : Jean Patrice Oulmont, sculpteur a conçu une œuvre qui nous retrace les passages de la matière bois depuis un sol cristallisant les racines puis le jaillissement des forces de la nature par les troncs et les branches des arbres, et l’arrivée de l’homme bien plus tard qui a colonisé l’olivier pour la nourriture.

Le Pin : symbole d’éternité et de fécondité

Le pin pousse partout, même en terrain hostile. Le pin parasol est particulièrement digne d’admiration, car on y trouve toujours un fruit qui mûrit, un autre qui ne sera mûr que l’année suivante, et un autre qui ne le sera que la troisième. La pomme de pin est présente dans de nombreuses sculptures de baptistères et sur des chapiteaux de colonnes. Le cône fermé est relié à un symbolisme ancien et représente l’œuf du monde, la force vitale, promesse de fécondité. En Europe les druides allumaient de grands feux au solstice d’hiver pour appeler le soleil. C’est ainsi qu’est née la coutume de la bûche de Noël ! Jeu : le sculpteur-tourneur Eddy Parkiet a réalisé ce très beau mandala en pin (cercles concentriques, symbole de l’univers, qui servent de support à la méditation). Vous pourrez réaliser le paysage tactile de votre choix en interchangeant à votre gré la place des carrelets de bois qui le composent.

Le mot de l’élue

« Cette exposition vient en écho aux précédentes réalisées en cette période de crise sanitaire pour maintenir la Culture tout en la rendant accessible et ouverte à tous. Après l’exposition en extérieur des photographies de Thierry Vezon sur la Camargue ainsi que celle d’Eddie Pons à travers ses dessins humoristiques ; la ville vous propose aujourd’hui une exposition multisensorielle grâce à Artesens, ouverte à tout public ! L’Arbre aux Essences met l’accent sur la nature qui nous entoure et la découverte de 12 essences via un cheminement tactile, sonore et olfactif. L’exposition est en relation directe avec l’inauguration du jardin Molines prévue cet automne et le futur plan 1000 arbres dans la commune pour une ville qui respire. Rendez-vous à l’Espace Culture Jean Jaurès du 15 septembre au 9 octobre pour découvrir l’arbre de la méditerranée et sa symbolique ! » Laurence Emmanuelli – Adjointe à la culture

Vauvert - Exposition L'Arbre aux Essences : un parcours tactile, sonore, et olfactif pour tous !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI