Castelnau-le-Lez - Chêne du Salaison : la volonté de la Ville a toujours été de préserver l'arbre

Castelnau-le-Lez - Chêne du Salaison : la volonté de la Ville a toujours été de préserver l'arbre

Castelnau-le-Lez - Chêne du Salaison : la volonté de la Ville a toujours été de préserver l'arbre

Par Ville de Castelnau-le-lez, le 27 Avril 2021

Chêne du Salaison : la volonté de la Ville a toujours été de préserver l’arbre et tous les arbres de Castelnau-le-Lez

Suite à l’ordonnance rendue hier par le juge des référés du Tribunal Judiciaire de Montpellier concernant le Chêne, rue  de la Salaison qui déboute les manifestants, la Ville de Castelnau-le-Lez souhaitait rappeler certains faits :

Tout est mis en œuvre pour protéger l’arbre.

C’est ce qui a guidé le Maire, Frédéric LAFFORGUE,  depuis le début de ce dossier, pour lequel les services et lui-même se sont rendus disponibles et à l’écoute.

L’objectif a toujours été d’agir pour préserver le chêne. La Ville a été à l’initiative d’une étude de  l’Organisme National des Forêts (ONF) qui a rendu ses préconisations. Mais, ces dernières se sont heurtées systématiquement à un blocage de la part de la famille BEDOS MENICHETTI : une médiation en justice non aboutie du fait du refus des propriétaires de mettre en œuvre les mesures techniques préconisées par l'ONF (entretien de l’arbre par la famille, pose des plateformes en fonte pour protéger les racines dans le cadre du passage des camions, l’obstination de la famille à les refuser même quand il a été proposé de les élargir) et une clause de confidentialité de la médiation non respectée.

Quand on propose des solutions et qu’il y a un refus systématique de la part des plaignants, c’est qu’il y a une volonté d’instrumentaliser le dossier et de le politiser.

Au-delà de la mobilisation citoyenne, il y a une mobilisation politique orchestrée par l’opposition pour nuire à toutes les solutions trouvées.

« Le développement durable et la préservation de la biodiversité constituent  des axes centraux de mon projet politique », rappelle le Maire, Frédéric LAFFORGUE.

La justice consultée, de nombreuses fois, sur ce dossier, valide, à plusieurs reprises, le permis de construire, et la dernière décision s’appuie sur l’étude de l’ONF. Montpellier Méditerranée Métropole, en charge de la compétence voirie et assainissement, et la Ville étudient également  toutes les solutions techniques pour trouver une solution à cette situation comme d’autres accès.

En raison du retard pris dans le chantier, il y des incidences économiques et sociales notamment sur des familles qui sont dans l’attente d’un logement.

« Je ne suis pas un maire qui met en péril des arbres. J’ai à cœur de les protéger. Je fais partie du Comité Arbre mis en place par la Métropole, je suis à l’origine de l’étude de l’ONF pour protéger et classer ce chêne. Depuis le début du mandat, j’œuvre à la création de parcs boisés,  et à l’aménagement des berges du Lez. Personne n’a le monopole du développement durable et c’est une thématique à laquelle je suis très attaché. J’ai également veillé à préserver 56 ha, au sud de la commune. Castelnau-le-Lez est la ville qui a le plus protégé des terres agricoles et viticoles dans le cadre du SCOT. », souligne, le Maire, Frédéric LAFFORGUE.

Pour rappel, la commune a obtenu le label national Territoire engagé pour la Nature (TEN) pour ses efforts en direction de la biodiversité, notamment pour la préservation des berges du Lez et des espaces naturels.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI