Hérault - 3000 à Montpellier, 300 à Sète, 400 à Béziers : Les manifestants refusent le contrôle de la société par Macron.

Hérault - 3000 à Montpellier, 300 à Sète, 400 à Béziers : Les manifestants refusent le contrôle de la société par Macron.

Hérault - 3000 à Montpellier, 300 à Sète, 400 à Béziers : Les manifestants refusent le contrôle de la société par Macron.

Par Libre Pensée, le 13 Décembre 2020

3000 à Montpellier, 300 à Sète, 400 à Béziers : Les manifestants refusent le contrôle de la société par Macron

La Libre Pensée se félicite du succès des mobilisations de cette journée du 12 décembre.

i la dynamique engagée le 28 novembre à Montpellier a été ralentie, il n’en demeure pas moins que ces manifestations montrent le rejet du cours liberticide d’un gouvernement dangereux pour les libertés, dans le droit fil de la terrible répression qui s’abat un peu partout envers les gilets jaunes ou les syndicalistes.

La Libre Pensée contribuera au combat pour faire reculer le gouvernement.

Nous reproduisons ci-dessous l’intervention de notre ami Claude au rassemblement de Béziers :

« Chers camarades,

Beaucoup de choses ont déjà été dite, j’irais donc à l’essentiel.

Macron tente une manœuvre : placer l’article 24 tant décrié dans la loi sur le séparatisme, qui contient d’autres mesures remettant en cause les libertés en particulier des associations.

Il a quand même été contraint de reculer et le gouvernement est largement divisé et miné de l'intérieur, en crise.

Il ne reculera pas tout seul : c’est face à la contestation, à la prise en main du peuple de leur manifestation, qu’il a été contraint à reculer.

Certains tentent de nous rassurer : cette loi ne serait dangereuse que si un candidat « populiste » arrivait au pouvoir en 2022. Ah bon ? Macron n’utiliserait pas cette loi sécurité globale aujourd’hui pour défendre son pouvoir ? Lui qui n’a pas hésité à éborgner et à lâcher la répression la plus sanglante. Quelle sinistre plaisanterie ! La LP n’a pas de consigne de vote à donner pour 2022, c’est ici et maintenant que nous refusons l’application de cette loi.

Le peuple a très bien compris à qui il avait à faire. Inutile de chercher à lui expliquer pédagogiquement ce qu’il a compris sans attendre personne.

Le rejet de la loi sécurité globale contient la colère des hospitaliers qui n’ont toujours pas d’amélioration des conditions de travail, la colère des étudiants privés de leur campus.

Pour la LP, c’est l’action des citoyens, des syndicalistes et des démocrates qui permettra de faire reculer le gouvernement, qui, sur le terrain des libertés, est un adversaire et non un allié.

Tous ensemble tous unis : vive les associations de défense des droits, vivent les syndicats, vivent les gilets jaunes et vive l’unité pour gagner. »


La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  des sites propriétés du Groupe ACTU DIRECT est une  faculté offerte aux personnes physiques ou morales étrangères à notre site pour publier des textes sous leur seule responsabilité.

Nos sites offrent ainsi un espace de libre propos pluriel qui contribue au débat ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent ni la pensée, ni la ligne éditoriale de nos sites ou de ses responsables.

 

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI