Gard - La députée Annie Chapelier alerte le Gouvernement sur l'inégalité de traitement des soignants

Gard - La députée Annie Chapelier alerte le Gouvernement sur l'inégalité de traitement des soignants

Gard - La députée Annie Chapelier alerte le Gouvernement sur l'inégalité de traitement des soignants

Par Annie CHAPELIER, députée du Gard, le 10 Novembre 2020

La députée Annie Chapelier alerte le Gouvernement sur l’inégalité de traitement des soignants dans la revalorisation issue du Ségur de la santé.

Le Ségur de la Santé a acté une revalorisation historique des salaires des soignants, symbolisant la légitime reconnaissance de leur dévouement et de leur importance dans la société. 

Il fut notamment convenu d’une revalorisation de 183€ euros net mensuels pour l'ensemble des personnels des établissements hospitaliers et des Ehpad hors médecins. Le choix fut porté sur l’appartenance à une institution (l’hôpital) et non sur les compétences et la technicité des métiers, créant une différence de traitement inédite entre les soignants de la fonction publique.

Ceux qui appartiennent à d’autres institutions, par exemple les établissements publics sociaux et médico-sociaux (par exemple les institutions destinées aux personnes handicapées), bien qu’exerçant le même métier avec un même niveau de compétence, n’en bénéficieront pas.

Par ailleurs, les agents hospitaliers éloignés des activités de soin (tels que les personnels administratifs, les jardiniers, etc), pourront quant à eux en bénéficier.

La députée Annie Chapelier alerte donc, dans un courrier au ministre de la Santé Olivier Véran, sur l’importance d’assurer l’égalité de traitement à tous les professionnels de santé. Elle l’appelle à revoir le périmètre de revalorisation des professionnels de santé, afin qu’il ne se porte plus sur une structure, l’hôpital, mais sur les branches professionnelles.

Anne CHAPELIER, Députée de la 4ème circonscription du Gard

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI