Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Univers Apel.les Fenosa sculpture, peinture, dessin du 28 juin au 29 septembre 2019

Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Univers Apel.les Fenosa sculpture, peinture, dessin du 28 juin au 29 septembre 2019

Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Univers Apel.les Fenosa sculpture, peinture, dessin du 28 juin au 29 septembre 2019

Canet-en-Roussillon est située au bord de la Méditerranée

Ville touristique de 13 000 hab. (80 000 en été), à 12kms de Perpignan, à 200 kms de Toulouse et de Barcelone.

La Galerie Des Hospices est implantée au coeur du vieux village. Ce bâtiment s’appuie sur les anciens remparts de la cité fortifiée. Le bâtiment a été construit à la fin du XVIIIème siècle pour servir d’écuries, puis a été transformé en cave viticole.

Réaménagée en 1998, ouverte depuis mars 1999, cette galerie d’exposition municipale offre une surface de 350 mÇ sur 2 niveaux.

Apel.les FENOSA

Né à Barcelone en 1899, le sculpteur Apel.les Fenosa quitte l'Espagne pour la France en 1920. Après un séjour à Toulouse, il s'installe à Paris en 1921. En 1923, il rencontre Pablo Picasso qui l'incite à persévérer dans la sculpture et lui achète ses premières oeuvres. Picasso sera d'ailleurs un des principaux collectionneurs de Fenosa. En 1924, sa première exposition parisienne est préfacée par Max Jacob.

En 1929, Fenosa retourne à Barcelone où l'on prépare une exposition de son oeuvre. Surpris par la proclamation de la République en 1931, il restera en Catalogne pendant la guerre d'Espagne durant laquelle il milite dans les rangs républicains. En 1939, l'arrivée des Franquistes au pouvoir le contraint à l'exil. Il regagne donc la France, où il travaillera jusqu'à sa mort.

En 1944, le Comité de Libération du Limousin lui commande une sculpture commémorant le massacre du village d'Oradour-sur-Glane. Fenosa crée le "Monument aux Martyrs d'Oradour-sur-Glane" (1944-1945).

A partir de 1946, il expose individuellement ou collectivement à Paris, Londres, Barcelone, Madrid, Prague, New-York, Tokyo, Rabat, Osaka, Casablanca, Carrare...Ses expositions personnelles sont préfacées par les plus grands écrivains et poètes de son temps, parmi lesquels Paul Eluard, Jean Cocteau, Jules Supervielle, Josep Carner, Alexandre Cirici-Pellicer, Francis Ponge, Pablo Neruda, Michel Cournot, Roger Caillois, Salvador Espriu...

Peuplée de statuettes, son oeuvre compte aussi de nombreuses sculptures monumentales dont le "Christ" (1956-1957) pour l'Eglise du Christ-Roi de Fribourg (Suisse),"Polyphème" (1949) installé à Dole en 1972, le "Sphinx" du fronton de la porte du Conseil Constitutionnel (1973), le monument au musicien Pau Casals à Barcelone (1976-1977), le relief "Saint-Georges terrassant le dragon"(1977) installé à Paris, "Orlando Furioso" (1971- 1973) installé à Madrid et Montpellier, le "Beau Temps pourchassant la Tempête" (1978- 1979) installé à Barcelone et à Paris-La Défense, le bas-relief "Ophelia" (1951), inspiré par Rimbaud, inauguré à La Défense en 1987.

En 1981, l'UNESCO lui commande l'exécution d'un trophée remis chaque année au lauréat du Prix de l'Education pour la Paix. Fenosa réalise alors "l'Olivier", symbole de la paix et attribut du poète. En 1982, il reçoit la Médaille d'Or de la Généralité de Catalogne, en 1983 la Légion d'Honneur et, en 1987, la Médaille d'Or de la Ville de Barcelone.

De grandes rétrospectives ont été consacrées à l'oeuvre de Fenosa, à Madrid (Bibliothèque Nationale, 1979), Paris (Musée Rodin, 1980) et à Barcelone (Palau de Virreina, 1983-1984).

Apel.les Fenosa meurt à Paris le 25 mars 1988.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI