Occitanie - OCCITANIE - Les élu.e.s communistes et apparentés de la Région Occitanie soutiennent la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Occitanie - OCCITANIE - Les élu.e.s communistes et apparentés de la Région Occitanie soutiennent la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Occitanie - OCCITANIE - Les élu.e.s communistes et apparentés de la Région Occitanie soutiennent la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Les élu.e.s communistes et apparentés de la Région Occitanie vous prient de trouver ci-joint leur soutien à la proposition de loi des sénateurs communistes relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes.

Proposition de loi du Groupe Communiste (CRCE) au Sénat

relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Le Groupe Communiste (CRCE) au Sénat vient de déposer une Proposition de loi relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes et à l’affectation des dividendes à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France.

Cette proposition rejoint trois des 42 directives exposées dans la plateforme du 29 novembre 2018 par le mouvement des gilets jaunes :

- « L’interdiction de vendre les biens appartenant à la France »

Par la renationalisation des autoroutes, nous revenons sur cette erreur originelle du Gouvernement Dominique de Villepin : une erreur qui a été guidée par la seule exigence du désendettement de la France, sans autre considération économique ou industrielle. Une erreur de ce point de vue puisqu’il aurait été financièrement bien plus rentable de conserver cette maîtrise publique. Sur le fond, il s’agit bien de rendre à l’État les moyens d’agir dans l’intérêt de tous, ce qui constitue l’une des voies pour rétablir la souveraineté populaire.

- « L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes serve à l’entretien des routes et autoroutes de France aussi qu’à la sécurité routière »

Par la renationalisation des autoroutes, nous permettons d’en finir avec ce détournement d’argent public au profit des actionnaires en affectant l’ensemble des dividendes à l’AFITF.

- « Favoriser les transports de marchandises par voie ferrée »

C’est-à-dire d’encourager le report modal, ce qui est l’une des missions de l’AFITF. Les dividendes issus des péages doivent en effet servir le principe posé par le Grenelle de l’environnement de réorientation de la route vers le rail. La lutte contre le changement climatique constitue bien « l’affaire du siècle », selon la pétition signée par plus de deux millions de personnes.

Le texte propose que les sociétés suivantes soient nationalisées : A’LIÉNOR, ADELAC, ALBEA, Arcour, Atlandes, Autoroute de liaison Calvados-Orne (ALICORNE), Autoroute de liaison Seine-Sarthe (Alis), Autoroutes du sud de la France (ASF), Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), Compagnie Eiffage du viaduc de Millau (CEVM), Compagnie industrielle et financière des autoroutes (Cofiroute), Sanef, Société des autoroutes Estérel Côte d’Azur Provence Alpes (Escota), Société marseillaise du tunnel Prado-Carénage (SMTPC).

La proposition de loi est à retrouver sur : http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl18-249.html

Les élu.e.s communistes et apparentés de la Région Occitanie (31-01-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.