POLITIQUE : OCCITANIE - Avis de naissance de la droite rurale

OCCITANIE - Avis de naissance de la droite rurale

Des racines anciennes de CPNT, vient de sortir de terre la Droite Rurale. En bouturage depuis plus d'un an, du porte-greffe CPNT vient de pousser un nouveau parti politique dédié à la Ruralité et aux périphéries. De nombreux parlementaires et élus ruraux ont déjà répondu avec enthousiasme à l'annonce de cette nouvelle offre politique.

Face à une France à deux vitesses, toujours plus généreuse pour ses grandes métropoles que pour ses petites communes rurales, les ruraux sont les laissés pour compte des politiques publiques, soumis aux mêmes taux d'imposition que les urbains, alors qu’ils ne bénéficient pas du même niveau de service.

Parce que le monde rural est soumis sans cesse à une écologie punitive dictée par des bureaucrates déconnectés de la réalité et par une capitale toujours plus Jacobine.

Parce qu'on sacrifie toujours plus l'environnement des ruraux et son patrimoine immobilier par le développement anarchique de l'éolien imposé par Paris et les grandes villes.

Parce que les grandes métropoles imposent un faible développement économique aux communes rurales en les asphyxiant financièrement.

Parce que les ruraux ont toujours plus de contraintes, à l'image des 80 km/h et de l'augmentation des taxes et toujours moins de services : poste, gare SNCF, école, gendarmerie, services de secours, cliniques, services publics, etc.

Alors, oui la naissance de la droite rurale s'imposait en 2019 pour répondre au mal-être du monde rural et au besoin de peser sur la politique nationale et celle des grandes métropoles. Un congrès fondateur aura lieu dans le courant de l’année, afin de mettre la droite rurale prête pour les futures échéances électorales.

CPNT aura vocation à en être un parti associé.

Alexandre VERGNES Secrétaire Général de CPNT Président de CPNT Occitanie Membre du Bureau Politique Les Républicains - Conseiller National Les Républicains (21-01-19)     9014 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune