OFFICIELS : LOZÈRE - Rémi sans famille - La Lozère sur grand écran

LOZÈRE - Rémi sans famille - La Lozère sur grand écran

Les vacances de Noël approchent à grands pas. L’hiver s’est installé. Quelle meilleure période pour se rendre au cinéma en famille et s’offrir une parenthèse enchantée ? D’autant que cette année, dans les salles de cinéma, la Lozère est à l’honneur...

Tourné en 2017, en toute discrétion, le film « Rémi sans famille » d’Antoine Blossier a notamment pour décors le village de Nasbinals et la Cascade du Déroc, deux pépites de l’Aubrac lozérien. Adapté du célèbre roman « Sans famille » d’Hector Malot, paru en 1878, le film retrace les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin, avant d’en être arraché à l’âge de 10 ans pour être confié à un musicien ambulant, Signor Vitalis. Aux côtés du saltimbanque, Rémi va parcourir les routes de France et d’Angleterre, faire d’étonnantes rencontres, apprendre la dure vie de musicien. Mais surtout, il va enfin lever le voile sur ses origines.

Le casting du film est à la hauteur de l’histoire et de son succès planétaire (le livre d’Hector Malot a été adapté au cinéma, à la télévision et en bande dessinée, en Allemagne, au Maroc, en Russie et au Japon !). On y retrouve en effet Daniel Auteuil dans le rôle de Signor Vitalis et Ludivine Sagnier dans celui de Madame Barberin. Quant à Rémi, il est interprété Maleaume Paquin, 13 ans, pour ses jeunes années... avant que Jacques Perrin, 77 ans, ne prenne le relais dans le rôle de Rémi âgé.

En salle depuis le mercredi 12 décembre, le film est plébiscité par les spectateurs, qui, à l’heure où nous écrivons ces lignes, lui ont attribué la note de 4.1 / 5 sur Allociné ! « “Rémi sans famille” est un film d'une immense qualité tant au niveau du visuel (avec les magnifiques paysages de l'Aubrac et des bastides tarnaises) que de l'histoire » peut-on ainsi lire dans les critiques. Ou encore, « Je l'ai vu avec mon petit garçon de 6 ans, ému aux larmes pendant une bonne partie du film, et même après, il m'a dit qu'il le trouvait trop bien ».

Conçu comme un conte par Antoine Blossier, le film attendrira aussi bien les petits que les grands. Préparez-vous à faire le plein d’émotions, devant ce film émouvant et sincère. Et à en prendre plein les yeux, face aux splendides paysages de l’Aubrac !

Information pratique : en Lozère, le film est actuellement projeté au cinéma Trianon, à Mende. Horaires et jours de projection sur : http://trianon-mende.cine.allocine.fr/

LOZÈRE TOURISME (17-12-18)     5711 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

L'INDECAPANT HORIZONTAL
Occitanie Tribune