Sète - HÉRAULT - SÈTE - Dorian Bauer exporte la macaronade à Taïwan

Sète - HÉRAULT - SÈTE - Dorian Bauer exporte la macaronade à Taïwan

Sète - HÉRAULT - SÈTE - Dorian Bauer exporte la macaronade à Taïwan

Par VILLE DE SÈTE, le 18 Octobre 2018

Un artiste sétois, fraîchement diplômé des beaux-arts de Paris, a réalisé à Taiwan un magnifique projet: une sorte de performance artistique où il cuisine la macaronade, recette de sa grand mère... le La ville de Sète lui a alloué une bourse pour l'aider à concrétiser son projet.

Non Dorian Bauer n'est pas parti à l'autre bout du monde pour monter un food-truck puisque c'est gratuitement et dans un but autrement plus noble qu'il propose sa macaronade. Ce qu'il veut, c'est   établir un processus d’échanges culturels entre l’histoire d’un plat régional typique et un voyage en plein cœur d’un pays aux mœurs et coutumes radicalement différentes.

Petit fils de pêcheur, le jeune artiste a grandi à Sète, bercé par les histoires et les recettes de sa grand-mère. Après 3 ans passés aux Beaux arts d’Aix-en-Provence, le réseau de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux arts de Paris lui a permis de développer sa réflexion au-delà des frontières, lors d’un échange universitaire de 4 mois à Taipei (National Taiwan University of Arts). Entre découverte de la ville et admiration pour la culture locale, il a eu envie à son tour de partager un bout de sa propre culture avec les habitants.  Il a fondé en 2016 le projet « Maqué Ma Caille », du doux surnom employé par le grand-père lorsqu'il s'adressait à la grand-mère. Et c’est au volant d’un Lù biān tān (triporteur) construit de ses propres mains qu'il accomplit son itinéraire autour de l’île, afin d’amener les spectateurs à une réflexion sur la question des relations sociales, de la transmission entre les générations et la mémoire de l’héritage culturel. Ici, la cuisine sert de lien entre la mémoire personnelle et ses manifestations collectives. Elle permet d’entretenir un souvenir qui ne doit pas s’éteindre. Car s’il y a bien une chose qui unit les gens de toutes les origines, c’est  la cuisine !

Après avoir participé à un premier événement au festival à Tainan dans le sud de l'île, où il a remporté un vif succès, il a été invité le 9 octobre dernier à donner une conférence suivie d'une performance dans une université d'art. Le début d'un parcours prometteur...

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI