ACTU LITTERAIRES : L’amour m’a sauvé du naufrage - MICHEL VAUJOUR

 

L’amour m’a sauvé du naufrage - MICHEL VAUJOUR

Un livre d’une puissance rare, sur le sens de la vie, le prix de la liberté et la force des sentiments.

C’est l’histoire d’un enfant très tôt abandonné. Puis d’un adolescent marqué à vie par le sentiment d’injustice. à l’âge de 19 ans, Michel Vaujour « emprunte » une voiture pour aller danser. Il est arrêté et condamné à deux ans et demi de prison.

Verdict vécu comme une terrible injustice.

Michel Vaujour entre alors en guerre contre la société. Il s’évade une première fois et bascule dans le banditisme. Braquages, cavales. Repris, il prépare aussitôt une nouvelle évasion. En 1986, du toit de la prison de la Santé, il s’agrippe à un hélicoptère et disparaît dans le ciel de Paris.

Quatre mois plus tard, lors d’un braquage qui tourne mal, il prend une balle en pleine tête. Sa survie tient du miracle. Devenu la terreur des directeurs de prison, il retourne en quartier de haute sécurité (QHS) : l’isolement absolu, dans une cellule en béton sans lumière du jour.

Enfermé dans le silence, il se réfugie dans la pratique du yoga. Mais une étudiante en droit, Jamila, vient bouleverser son existence. Elle lui écrit tous les jours. Ils décident de tenter une nouvelle évasion pour vivre ensemble au bout du monde. L’opération échoue. Jamila est condamnée à sept ans de prison. à sa sortie, elle le convainc de tirer un trait sur cette logique de samouraï.

Pour la première fois, Michel Vaujour accepte de lâcher prise et de faire confiance. Détenu exemplaire, il sort enfin par la grande porte. Il a 52 ans.

Aujourd’hui, après vingt-sept années de prison, dont dix-sept en QHS, Michel Vaujour respire la vie auprès de celle qui est devenue sa femme et décide d’écrire lui-même son histoire.

Auteur :

Né en 1951 dans les Ardennes, Michel Vaujour, éloigné de ses parents et notamment d’un père violent, connaît une enfance marquée par un fort sentiment d’abandon.

À 19 ans, ouvrier et père d’un enfant, il «emprunte» une voiture pour emmener danser sa petite amie.

Un jour, il « oublie » de rendre la voiture. La police l’arrête. Verdict : 30 mois d’emprisonnement et 5 ans d’interdiction de séjour dans plusieurs départements. Une peine lourde que Michel vit comme une injustice et qui déterminera à jamais sa relation avec les autorités judiciaires.

Sa peine effectuée, il sort de prison. Quelques mois plus tard, il se retrouve à nouveau confronté à la police, à la suite d’un contrôle de routine. Étant interdit de séjour dans le département en question, il préfère s’enfuir. Il est très vite rattrapé et incarcéré: ce deuxième séjour n’est que le début d’une longue série.

Pour lui, le choix est désormais simple : c’est la liberté ou la mort. Juillet 1973 : première évasion de la prison de Mâcon.

Entre 1973 et 1974: trois évasions successives. Michel Vaujour est finalement placé en QHS à Chaumont. Il a alors 24 ans.

En 1979, quatrième évasion. Michel Vaujour prend en otage, sans aucune violence physique, avec un pistolet fabriqué en savon et un coupe-ongles, la juge d’instruction et parvient à sortir du tribunal. C’est le commencement d’une longue cavale pendant laquelle il retrouve Gilles, un ancien compagnon de cellule. Nadine, la sœur de Gilles, devient sa compagne.

En 1981, il est l’homme le plus recherché de France, enchaîne les braquages et devient une légende dans le milieu du grand banditisme. Il est repris quelque temps plus tard et incarcéré.

En mai 1986, il est hélitreuillé par Nadine de la prison de la Santé. L’évasion, spectaculaire, fait la une de l’actualité.

Editeur : XO Editions

Nbres de pages : 544 pages

Prix : 21,90 euros

 

 

L’amour m’a sauvé du naufrage - MICHEL VAUJOUR

OCCITANIE TRIBUNE - LIBRE LIVRE (02-10-18)     6108 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

ARAMON  - Noël au Cœur d’Aramon
Occitanie Tribune