Frontignan - Créateur de Présences, Joël Bast s'en est allé

Frontignan - Créateur de Présences, Joël Bast s'en est allé

Frontignan - Créateur de Présences, Joël Bast s'en est allé

Par ville de Frontignan, le 08 Novembre 2021

L'artiste qui, sans le savoir, avait installé pour la dernière fois ses créations dans les rues de Frontignan la Peyrade cet été, est décédé ce mardi 2 novembre.

Joël Bastard de son vrai nom, était un autodidacte. D’abord sculpteur sur bois et pierre, il réalisait depuis le début des années 2000 ces "Présences". Des personnages grandeur nature faits de plâtre, papiers encollés, peints… parfois plus vrais que nature. D’abord « logées » à Sète, les Présences quittaient régulièrement leur fief du château de Grabels, où leur créateur vivait, pour se promener de ville en ville le temps d’événements culturels ou artistiques et ainsi peupler les jardins, les rues et les intérieurs, donnant une âme à ces lieux.

À mi-chemin entre l’art singulier et l’art modeste, l’œuvre de l’artiste jouit d’une renommée qui dépasse largement les frontières du bassin de Thau et de l’Hérault. En témoignent les nombreux messages de condoléances publiés sur son compte Facebook depuis l'annonce de son décès par sa famille.

« Je tiens à rendre hommage à cet artiste hors normes qui, avec ces « présences » entraînaient le promeneur dans un univers profondément humain. Fin août dernier, Frontignan la Peyrade avait eu l’honneur d’accueillir une trentaine de ses sculptures grandeur nature, installées en cœur de ville, entre les places de l’Hôtel de Ville, du château, de l’ancienne poste et Jean-Jaurès », a témoigné Valérie Maillard, maire adjointe déléguée à la culture, au patrimoine et à l'égalité hommes/femmes de Frontignan la Peyrade.

Le 27 octobre dernier, l’artiste publiait ces quelques mots sur son compte Facebook : « CANCER FOIE INCURRABLE, INOPERABLE. Ça me va jpensais pas survivre aux septantes ans, dur pour les amis mais moi j'admets volontiers, espérant ne pas souffrir surtout. (…) ça va vraiment bien dans ma tête à vous de ne pas souffrir plus que nécessaire, moi jprends en charge ma partie (…) gros bisous à toutes zé tous, ce fut un bon voyage ensemble mais vlà mon terminus (…) bonne Vie à vous »

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI