Montpellier - Et hop, l'association internationale Saint-Roch se convertit à la « charte de laïcité » !

Montpellier - Et hop, l'association internationale Saint-Roch se convertit à la « charte de laïcité » !

Montpellier - Et hop, l'association internationale Saint-Roch se convertit à la « charte de laïcité » !

Par Libre Pensée Fédération Unie de l’Hérault, le 06 Mars 2021

Et hop, l’association internationale Saint-Roch se convertit à la « charte de laïcité » !

Depuis plusieurs années, nous avons protesté, puis formé un recours contre l’argent versé, et la promotion de plus en plus débridée par la mairie de Montpellier des processions et messes catholiques les 15 et 16 août pour les fêtes de la Vierge Marie et de saint Roch.

Nous avons considéré qu’il appartenait aux élus de faire respecter la laïcité, car la laïcité est avant tout une chose : la séparation des Eglises et de l’Etat.

Nous relevons qu’en plus du Figaro, de l’obscure « Trombinoscope », de l’inénarrable Valeurs Actuelles, c’est directement l’association internationale Saint-Roch qui se félicite de… la charte de « laïcité » ! Il faut le voir pour le croire, l’association de promotion d’un culte catholique aurait tort de se gêner : il suffit de signer un papier qui explique qu’il faut faire la promotion de la « laïcité » (mais sans dire qu’il s’agit de séparer les cultes de l’Etat), et une fois apposée la signature, on peut ensuite percevoir sa subvention pour… organiser les processions et les messes !

Totalement ahurissant, tout cela est finalement logique : ce que raconte le Maire depuis des mois n’a rien à voir avec la laïcité, et ressemble plutôt à un gloubi-boulga indigeste de mots creux et de vagues références à l’égalité homme-femme et la liberté d’expression. Normal d’arriver à ce genre de situation, comme à Orléans où la charte de la laïcité a inclus la possibilité de suspendre la laïcité pour les fêtes de Jeanne d’Arc. Ils auraient tort de se gêner !

Doublet hagiographique du site internet : le miracle se produit !

Au passage, certains auront remarqué un franc toilettage du site internet de l’association. Normal, vu que saint Roch est lui-même une petite invention de l’Eglise !  

Ainsi, jusqu’à récemment, on pouvait lire sur le site de l’association Saint-Roch que le but de l’association était le suivant :

« Dès sa création, en juin 1995, l’association internationale Saint Roch de Montpellier s’est donc attachée d’une part sur Montpellier à être le point d’articulation et de communication entre l’Évêché (à présent Archevêché) et le sanctuaire d’un côté, la municipalité de l’autre, l’office du tourisme et tous les organismes laïcs et religieux relevant de Saint-Roch de Montpellier. D’autre part à être un trait d’union entre les villes les confréries, les églises et les monastères, les associations les groupements se réclamant du saint de Montpellier dans le monde entier…  » Plus loin : « nous avons sérié les actions… sur le plan cultuel en amenant une dynamique d’aide sur bien des plans et en particulier de communication ».  

Mais en 2021, voici que la présentation de l’association s’est transformée ! Surprise, voici ce que l’on peut lire :

« Créée en juin 1995, l’Association Internationale Saint Roch de Montpellier, association laïque, culturelle, historique et scientifique, touristique, ouverte à tous ceux concernés par Montpellier et par Roch de Montpellier, quelle que soit leur motivation ».

Et un petit message de la présidente de l’association accompagne cette mutation : « Notre association a signé la charte de la laïcité. Nous applaudissons à cette initiative. Elle était nécessaire pour rappeler les principes de laïcité : la liberté, le respect de chacun et de sa différence. Nous n'organisons rien de cultuel ».

L’Eglise a toujours su s’adapter. Hier hostile à la laïcité, elle s’y est convertie formellement. Mais n’a jamais renoncé à combattre. Elle a d’ailleurs obtenu la loi Debré et les milliards qui vont chaque année dans ses écoles privées.

« Je ne prends personne en traître » : vraiment ?

Mais quand le Maire de Montpellier répète qu’il ne vise aucune religion, il fait comme d’autres : il truque. Comme il truque lorsqu’il dit qu’il « ne prend personne en traître » alors que son programme n’a jamais contenu de projet de charte de laïcité, et encore moins indiqué qu’il allait l’imposer aux syndicats ! Le maire de Montpellier fait voter les subventions aux messes et processions de Saint-Roch comme il les a votées chaque année depuis 10 ans, va fraichement élu à l’église, puis raconte une anecdote sur un imam qui aurait refusé de serrer la main à une femme, pour finir par exiger que toutes les associations se convertissent à la « laïcité ».

Sans doute considère-t-il que le sort réservé aux femmes au sein de l’Eglise catholique (dirigée exclusivement par des hommes, car les apôtres étaient des hommes) est conforme à l’égalité homme-femme !

Cet évènement n’est pas anodin : la réparation du lien cassé entre l’Etat et l’Eglise, souhaitée par Macron aux Bernardins en 2018, a abouti à ce monstre qu’est la loi « séparatisme » visant exclusivement les musulmans accusés de vouloir se séparer de la République. Suspectes, les associations devraient signer un « contrat d’engagement républicain ». C’est pour être aux premières loges de cette opération que l’actuel maire a accouru avec sa charte.

La Libre Pensée a participé récemment à une conférence unitaire réunissant des représentants de la LDH, FSU, CGT, Planning familial, Mouvement Associatif… pour dénoncer cette politique de suspicion généralisée.

Nous invitons à faire connaitre cette conférence disponible à cette adresse :

https://www.youtube.com/watch?v=fuRNuroH_hg&fbclid=IwAR1AHCB0ndcAMfce6MGp94q0nxMiSBPWvKE8UltiglyM_4fX4uT0GEDksSc

Plus que jamais, la LP sera aux avant-postes pour combattre cette marche à la guerre civile, cette volonté d’organiser la dislocation des nations et des droits par le communautarisme.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI