Actus Littéraires - Le petit Maurice dans la tourmente par Maurice Rajsfus et Michel D'Agostini et le soutien du Mémorial de la Shoah


Le petit Maurice dans la tourmente par Maurice Rajsfus et Michel D'Agostini et le soutien du Mémorial de la Shoah

Par LIBRE-LIVRES, le 18 Septembre 2020

Le petit Maurice dans la tourmente, 1940-1944. Quatre ans parmi les sous-hommes - MAURICE RAJSFUS, DESSINS DE MARIO ET MICHEL D’AGOSTINI

1942, aux heures les plus sombres de l’histoire de France, dans la période de la collaboration à Paris. Maurice, alors âgé de 14 ans, ainsi que ses parents et sa sœur sont raflés, lors de, sinistre mémoire « la rafle du Vel’d’Hiv ». Parce qu’ils étaient Juifs Polonais. Suite à une aberration administrative mais très providentielle pour Maurice et sa sœur, les deux enfants sont relâchés de ce centre de détention parisien. Commence alors pour Maurice et sa sœur livrés à eux-mêmes une survie de tous les instants, dans l’appartement de banlieue à Vincennes où ils résidaient et où ils sont revenus. L’étoile jaune cousue sur leurs vêtements. Maurice reprend son travail d’apprenti bijoutier et de coursier, se livrant à une partie de cache-cache tragique avec l’occupant allemand nazi et la police française, dans le Paris de l’époque. Ce sont ces faits qui sont relatés dans ce livre, ces quatre années atroces de 1942 à 1945, avant la Libération. La force de cette histoire, c’est qu’elle est à la fois un compte rendu historique sur cette période mais aussi et avant tout le témoignage d’un homme qui a échappé à la mort. Ce ne fut pas le cas de ses parents qui furent assassinés dans les camps d’extermination avec la complicité du gouvernement de Vichy.

Auteurs:

Maurice Rajsfus est un historien et un militant français, né le 9 avril 1928 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Auteur d'une trentaine de livres, il a abordé les thèmes de la Shoah en France, de la police et des atteintes aux libertés.

Maurice Rajsfus est le fils de parents juifs polonais arrivés en France au début des années 1920. Ils ont été mariés par le maire d'Aubervilliers, Pierre Laval, « alors encore avocat pacifiste ».

En juillet 1942, il est arrêté avec ses parents lors de la rafle du Vélodrome d'Hiver par un policier « un temps voisin de palier (...) Lorsque, en 1988, Rajsfus tentera de l'approcher (« pour comprendre »), le retraité l'éconduira d'un brutal: « Ça ne m'intéresse pas ! » Il n'a cessé depuis d'incarner cette « police de Vichy au passé trop présent, sans remords et sans mémoire » (Pierre Marcelle). Maurice Rajsfus, qui a alors 14 ans, est relâché à la suite d'un ordre excluant les Juifs de 14 à 16 ans de la rafle. Ses parents ne reviendront pas.

Il a été « Jeune communiste à 16 ans, exclu à 18 pour « hitléro-trotskisme », militant de la IVe Internationale avant 1950, puis du groupe Socialisme ou Barbarie avec Lefort et Castoriadis, mobilisant le mouvement des Auberges de jeunesse contre la guerre d'Algérie dès 1955 et président de Ras l'Front de 1991 à 1999 » (Pierre Marcelle).

Un an après que, le 6 avril 1993, le jeune Makomé M’Bowolé eut été tué d'« une balle dans la tête à bout touchant alors qu'il était interrogé, menotté, au commissariat des Grandes Carrières » (18e arrondissement de Paris), Maurice Rajsfus cofonde l'Observatoire des libertés publiques, qui relève dans son bulletin mensuel Que fait la police ?, les bavures policières.

Pour lui, le lien entre passé et présent est constant, notamment dans la surveillance de la police : « Ils ont volé des années de vie à mes parents. Tous ont participé aux rafles quand ils étaient requis. Pratiquement pas un seul n’a démissionné. Si la police française ne s’était pas mise aux ordres, jamais il n’y aurait eu autant de dégâts. Il y a eu 250 000 déportés de France, dont 76 000 juifs, les autres étant, pour l’essentiel, des communistes et des gaullistes... Et que dire de ce policier qui, rendant compte à la préfecture de sa mission, ose écrire, le 22 juillet : " Le Vél’ d’Hiv’ est évacué. Il restait 50 juifs malades et des objets perdus, le tout a été transféré à Drancy." »

N'ayant longtemps eu que le certificat d’études, puisqu'il quitta le collège à 14 ans, Maurice Rajsfus a cependant passé un doctorat en sociologie en 1992.

(source wikipédia)

Editeur: Tartamudo editions

Nbres de pages: 53 pages

Prix: 14,00 euros

Récompense : Prix des lycéens (Ville de Brives, 2013)

 Maurice dans la tourmente, 2010

ISBN : 2-910-867-34-X

Le petit Maurice dans la tourmente  par Maurice Rajsfus et Michel D'Agostini et le soutien du Mémorial de la Shoah

Le petit Maurice dans la tourmente  par Maurice Rajsfus et Michel D'Agostini et le soutien du Mémorial de la Shoah

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A DÉCOUVRIR AUSSI