OCCITANIE DÉCOUVERTE : NARBONNE ( 11 ) - Le Pont des Marchands

NARBONNE ( 11 ) - Le Pont des Marchands

On connait le Ponte Vecchio de Florence, mais la France a aussi deux  ponts habités.

L'un est a Landernau en Bretagne et l'autre est le pont des Marchands à Narbonne, en Occitanie, dont l'origine remonte à l'époque romaine.

Il franchit le canal de la Robine et a la particularité d'être un des rares pont encore habités de France.

Au temps des Romains ce pont bâti était constitué de six ou  sept arches, les spécialistes ayant plusieurs versions.

Le « Pons vetus » permet la liaison entre les quartiers de Bourg et de Cité.

A l'heure actuelle, une seule arche est visible, ce qui laisse supposer la largeur de l'Aude antique.

L'ancien Pont-vieux reliait seul, jusqu'à la fin du XIIe siècle, les deux parties de la ville : la Cité, sur la rive gauche, et le Bourg, sur la rive droite. La seule arche existante laisse à supposer de la largeur ancienne de l'Aude.

Les légions romaines empruntaient ce pont de la Via Domitia qui conduisait vers l'Espagne ou bien, par la Via Aquitania vers Toulouse et Bordeaux.

Aujourd'hui, l'antique pont supporte toute une étroite rue commerçante bordée de nombreux magasins des deux côtés.

En juin 2008, des fouilles archéologiques sont entreprises à  l'emplacement du magasin de chaussures Gagnoud, aujourd'hui détruit.

Dominique Molis, l'archéologue qui a participé aux fouilles, raconte : « Le magasin Gagnoud était placé sur la sixième pile du pont, il avait servi à accueillir des moulins à blé jusqu'au XIVe siècle.

Une partie de la septième arche a également été découverte et mise à jour ». Nicole Cathala, adjointe au maire et déléguée à la Culture et au Patrimoine, précisait : « Les fouilles qui ont été entreprises en juin 2008, ont été le prétexte à la réalisation d'une brochure grand public sur le pont des Marchands, disponible à la mairie et à l'office de tourisme ».gr

http://www.grandsudinsolite.fr/

René GIRMA - GRAND SUD INSOLITE (02-04-19)     7329 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune