Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
ORANGE - NOEL
L'INDECAPANT HORIZONTAL
ARAMON  - Noël au Cœur d’Aramon
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

COUDERC Raymond

Profession :
Ancien Maire de BÉZIERS

Date de naissance :
16-09-1946 - BORDEAUX ( 33 )

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Professeur des universités en géographie, auteur d'une thèse d'État sur les hautes steppes oranaises, coopérant en Algérie pour le ministère de l'agriculture dans les années 70, il a d'abord enseigné à l'université d'Alger, puis à l'université Toulouse II et enfin à l'université Montpellier III, où il dirige la filière d'aménagement rural, avant de prendre sa retraite en 2004

* En 1983, il est adjoint au maire de Béziers, après la victoire de Georges Fontès (RPR, ancien PS)
* En 1992, il est élu conseiller général sur le canton de Béziers-4 (jusqu'en 1998)
* En 1993, il est élu député UDF de la 5e circonscription de l'Hérault.
* En 1995, il bat Alain Barrau aux élections municipales et devient maire de Béziers.
* En 1998, il est élu conseiller régional du Languedoc-Roussillon sur la liste UMP de Jacques Blanc.

Il est réélu au 1er tour en 2001 face, à Jean-Claude Gayssot (gauche plurielle).

En 2004, il mène la liste UMP de Jacques Blanc dans le département de l'Hérault pour les élections régionales où il est réélu conseiller régional.

Il est également secrétaire de la fédération UMP de l'Hérault, dont le député Paul-Henri Cugnenc est le président.

Ses principales réalisations à l'échelle municipale sont la restructuration du carrefour de l'Hours (avec un projet de galerie commerciale dénoncé par l'opposition de gauche comme remettant en cause la revitalisation du centre-ville), l'appui au développement du centre universitaire Du Guesclin, la création de la festa d'oc (festival occitan) qui se déroule chaque année à la mi-juillet, et l'embellissement du centre-ville (allées Paul Riquet, rue de la République). Depuis 2004, il lutte avec Jacques Blanc contre Georges Frêche, nouveau président de la région Languedoc-Roussillon. Il lance par exemple, aux frais de la ville, une campagne « 2004 a voté, 2005 va payer », contre les hausses d'impôt votées par le conseil régional, pour mener à bien le projet d'actions 2005/2010.

Enfin, Raymond Couderc est président de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée.

Élu sénateur de l'Hérault à l'occasion d'une élection sénatoriales partielle en 2007 il est réélu l'année suivante  en emmenant sa colistière au poste de sénatrice.Le 21 septembre 2008, il est réélu sénateur de l'Hérault

Le 22 janvier 2009, il est désigné tête de liste UMP pour les régionales de 2010 en Languedoc-Roussillon.

Il obtient le, 21 mars 2010, 26,43 % des voix au second tour, face au président sortant Georges Frêche (54,19 %) et France Jamet du FN (19,38 %).

Conformément à la loi sur le cumul des mandats, Raymond Couderc a annoncé qu'il ne siègerait pas au conseil régional de Languedoc-Roussillon ; c'est la suivante sur la liste, Sarah-Fatima Allaoui, son adjointe à la mairie de Béziers, qui siège à sa place.

Le 22 juin 2013, il annonce qu'il ne briguera pas un quatrième mandat à la tête de la mairie de Béziers.
Il passe la main au député Élie Aboud, premier adjoint de 2008 à 2012.

Elie ABOUD est tête de liste et est coiffé sur le poteau par Robert MÉNARD qui fait basculer la ville dans le camp de d'une liste soutenue par le FRONT NATIONAL. 

 

 

 

Retour

Consulter les autres élus

ORANGE - NOEL
L'INDECAPANT HORIZONTAL
ARAMON  - Noël au Cœur d’Aramon