Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

POUPONNEAU  Camille

Profession :
Conseillère départementale Haute-Garonne

Date de naissance :
01-01-1989 -

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Camille Pouponneau est une femme politique, originaire de Pibrac, âgée de 30 ans, actuellement Conseillère départementale de la Haute-Garonne.

Née à Toulouse en 1989, Camille Pouponneau est Pibracaise depuis sa petite enfance. Elle a passé sa jeunesse à Pibrac où elle a été scolarisée à l'école du Bois de la Barthe, puis au collège du même nom avant d'intégrer le lycée international de Colomiers puis de poursuivre ses études supérieures à Toulouse.
Issue d'une famille nombreuse, elle est l'aînée d'une fratrie de quatre filles.

Formation et carrière professionnelle

Diplômée de Sciences Po Toulouse et d'un MASTER "Conseil, Expertise et Action Publique", elle réalise son stage de fin de scolarité auprès de Carole Delga, l'actuelle Présidente de la Région Occitanie, dont elle est restée très proche.
Engagée jeune en politique et rapidement élue, elle a toutefois toujours conservé une activité professionnelle parallèle à son mandat car elle estime que "lorsque vous avez besoin de la politique pour manger, vous n'en faites plus pour les bonnes raisons". Elle a notamment travaillé en collectivités territoriales où elle encadrait des équipes, à l'Assemblée nationale où elle travaillait la loi mais également en entreprise, dans les relations institutionnelles.

Engagement

Engagée dans de nombreuses associations caritatives et sportives, elle s'engage en politique à partir de 2012 et devient en mars 2015 Conseillère départementale de Haute-Garonne en binôme avec le columérin Arnaud Simion. Elle est élue sur le canton de Toulouse 7 qui regroupe les communes de Brax, Pibrac, Colomiers et les quartiers toulousains de Saint-Martin-du-Touch et Lardenne.

Très attachée à son territoire, elle est reconnue comme une élue de terrain : "la proximité, voilà ce qui me fait vibrer."

Persuadée que la réussite de l'action publique passe par la concertation et la consultation, elle mène de nombreuses actions à la rencontre de la population.

Au Département, elle est notamment membre de la Commission Culture, Éducation, Sport, Éducation populaire et de la Commission Logement, Développement durable. Elle siège par ailleurs au Conseil d'administration du Service départemental d'incendie et de secours de la Haute-Garonne (pompiers) ainsi qu'au Comité départemental du Tourisme et au Syndicat Mixte Haute-Garonne Environnement.

Dès son arrivée à l'hôtel du Département, elle a beaucoup œuvré, avec son binôme Arnaud Simion, au lancement de la réhabilitation du collège de Pibrac, propriété du Département.

Elle prend également des positions publiques à plusieurs reprises pour alerter la population pibracaise sur des choix politiques locaux.

Intérêts

A l'été 2018 elle part seule à pied pour rejoindre les Pyrénées et tester la Via Garona, un chemin pédestre historique reliant Toulouse à Saint-Bertrand-de-Comminges réhabilité par le Conseil départemental de la Haute-Garonne. Elle déclare à ce sujet : "La marche est pour moi un excellent moyen de mesurer la patience et l'abnégation qu'il faut pour arriver à l'objectif."

Adepte des défis sportifs, elle a notamment couru plusieurs fois le mythique Forest Trail et est semi-marathonienne.

Passionnée de football, elle a fait partie des premières féminines de l'US Pibrac au début des années 2000.

Progressiste dans l'âme, elle est passionnée de littérature et notamment par les auteurs militants. Elle affectionne l'art contemporain dont principalement les œuvres de Pierre Soulages.

Autres fonctions

Depuis février 2018, elle est Présidente de l'association pour le logement des jeunes en Occitanie qui gère plus de 1000 logements sociaux à destination des étudiants. Elle s'est engagée dans cette cause, persuadée que le logement est une condition indispensable à la réussite des études : "Quand vous venez d’avoir le bac, que vous n’avez pas les moyens, et que vous habitez loin des lieux de formation, le coût du logement est un problème, et la question de la poursuite des études peut se poser. Aujourd’hui, en France, on ne devrait pas renoncer à faire des études parce qu’on ne peut pas se loger."

 

Retour

Consulter les autres élus

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM