Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
AGDE - 4ème Salon du couteau de la Méditerranée les 30 et 31 mars 2019
PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
GRAU-DU-ROI - SALON LES NAUTIQUES
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

LUMEAU PRECEPTIS Aude

Profession :
Conseillère régionale de la Région OCCITANIE

Date de naissance :
22-02-1973 -

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Aude LUMEAU PRECEPTIS, 43 ans, elle est élue Conseillère régionale en 2016 pour la Région OCCITANIE Pyrénnées Méditerranée au sein du Groupe Socialiste Républicain et Citoyen.

Dans les romans de John le Carré, on la qualifierait de «transfuge». Aude Lumeau-Preceptis, 43 ans, a fait toutes ses classes militantes au Parti communiste français. «On apprend beaucoup» confie celle qui a biberonné place du Colonel-Fabien, dans l'entourage de Robert Hue.

«Je faisais partie des nouvelles entrantes au congrès de Martigues» explique cette Saint-Orennaise mère de deux enfants, attachée de communication dans la grande distribution, en neuvième position sur la liste PS-PRG-MRC de Carole Delga. Avec le Parti communiste, dont elle était membre du collège exécutif (en quelque sorte le «Soviet suprême» du PCF), elle a été au cœur de la campagne des élections présidentielles de 2001.

Elle travaille sur la communication avec Frédéric Beigbeder, qui avait proposé une affiche «Hue Coco !» — elle sera refusée par la direction de campagne. Aude Lumeau-Preceptis participe à la rénovation de la vieille maison rouge, organise le premier stand électro de la Fête de l'Huma ou la soirée «Marx Attaque» dans l'immeuble dessiné par l'architecte Oscar Niemeyer.

Poussée dehors par l'équipe de Marie-George Buffet, elle quitte le PCF en 2006 pour adhérer quelques mois plus tard au PS dont elle est aujourd'hui secrétaire fédérale aux élections. «Je fais de la politique car je pense que c'est là que l'on change le monde» affirme la jeune femme. Un parcours militant commencé dès les grèves lycéennes de 1990 à Saint-Sernin puis avec l'Unef en 1995 contre le Plan Juppé et qui se poursuit actuellement avec les parents d'élèves FCPE.

Un héritage de ses parents, syndicalistes et psychologues : «Chez moi on ne regardait pas qui faisait quoi mais qui était qui».

ECOLE CATALA (SAINT ORENS DE GAMEVILLE)

  -  Saint orens de gameville 1977 - 1982

ECOLE MARIE CURIE (LUNEL)

  -  Lunel 1982 - 1984

COLLÈGE BELLEVUE

  -  Toulouse 1984 - 1989

LYCÉE SAINT-SERNIN

  -  Toulouse 1989 - 1992

 

Retour

Consulter les autres élus

AGDE - 4ème Salon du couteau de la Méditerranée les 30 et 31 mars 2019
PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
GRAU-DU-ROI - SALON LES NAUTIQUES