Tarn - TARN - VALDÉRIES - Retour sur la journée Innov'Action du 2 octobre 2018

Tarn - TARN - VALDÉRIES - Retour sur la journée Innov'Action du 2 octobre 2018

Tarn - TARN - VALDÉRIES - Retour sur la journée Innov'Action du 2 octobre 2018

Par Florence MILLET, le 03 Octobre 2018

Hier, mardi 2 octobre, 115 personnes ont assisté à la journée Innov'Action organisée par la Chambre d'agriculture du Tarn. Au programme, une matinée qui présentait les résultats d’essais sur les associations de cultures à la salle polyvalente de VALDÉRIES, puis l'après-midi, les participants se sont rendus chez Frédéric MASSIÉ, GAEC DES LIGUIES, à VALDÉRIES. Depuis 1997, Frédéric MASSIÉ est installé en GAEC avec ses parents sur l’exploitation familiale située à 15 km au nord-est d’Albi. L’exploitation de 90 hectares en production bovin lait est passée en Agriculture Biologique en 2016. Actuellement, elle est sur la voie de l’autonomie alimentaire et protéique.
 
« Depuis une dizaine d’années, j’essaie d’innover au quotidien, d’adapter mes investissements, mes choix techniques et économiques à mon objectif d’amélioration continue du système tout en essayant de concilier rythme de travail et qualité de vie.

À mon installation, j’étais un passionné de génétique et j’aimais avoir des vaches qui produisent du lait. Puis, je me suis rendu compte que cette course à la productivité n’était pas viable, ni vivable. J’ai commencé à explorer plusieurs pistes : les TCS (Techniques Culturales Simplifiées) en 2008, le semis direct sur le maïs et céréales en 2012 et la conversion à l’AB en 2016.

Avec mes pratiques et l’opportunité de ma laiterie, Sodiaal, le passage en AB m’est apparu comme une suite logique à ma démarche. Aujourd’hui, mon objectif est de tendre vers l’autonomie tout en simplifiant mon système. Cela passe entre autres par l’augmentation de la surface herbagère dans la SAU, l’adoption de mélanges d’espèces adaptés à mon terroir pour assurer le pâturage d’été, une FAF (Fabrique d’Aliments à la Ferme) pour valoriser les méteils. À chaque nouvelle évolution du système, je me fixe de nouveaux objectifs. Mes choix stratégiques sont dictés par le respect de 3 piliers : autonomie, économie et respect de l’environnement. »

Le concept : donner la parole aux agriculteurs pour présenter leurs pratiques innovantes autour de la triple performance économique, sociale et environnementale, à d'autres agriculteurs, directement sur leur exploitation, afin de favoriser le transfert de pratiques et de connaissances.

Les secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire sont le pilier de l'économie de la nouvelle Région, devant l’aéronautique et le tourisme. Pour autant, ces secteurs font face aujourd’hui à d’importantes crises – économiques, sociales, sanitaires et environnementales. Le défi pour les agriculteurs est de concilier des entreprises agricoles compétitives et des systèmes de production à faible impact sur l’environnement et ainsi pérenniser leurs exploitations. Pour y arriver, l’innovation est primordiale.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI