Société : AVEYRON - Ovinpiades, le retour des champions 2eme Challenge des anciens finalistes des Ovinpiades des Jeunes Bergers

04-10-18 : AVEYRON - Ovinpiades, le retour des champions 2eme Challenge des anciens finalistes des Ovinpiades des Jeunes Bergers

Ovinpiades, le retour des champions
2eme Challenge des anciens finalistes des Ovinpiades des Jeunes Bergers
 


Sommet de l'élevage
Le Jeudi 4 Octobre 2018
De 16h30 à 18h, Hall 5 sur le ring Ovin

 
Depuis plus de 13 ans, les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont une invitation à découvrir le métier d'éleveur de brebis de l'intérieur pour de nombreux jeunes en formation agricole. Chaque hiver, la filière ovine part ainsi, à travers ce concours, à la rencontre des éleveurs de demain. 
 
Que sont devenus les anciens finalistes ? A l'occasion du Sommet de l'Elevage, le jeudi 4 octobre, la section Ovine de l'Interprofession élevage et viandes (INTERBEV) et la Fédération Nationale Ovine (FNO) réunissent les anciens finalistes du concours national des Ovinpiades des Jeunes Bergers. Organisé pour la seconde fois, ce challenge des anciens finalistes est une occasion unique de savoir ce que les meilleurs jeunes bergers d'hier sont devenus aujourd'hui...
 Venant de toute la France, les anciens finalistes s'affronteront autour de trois épreuves alliant théorie et pratique : 

  • Reconnaître les races ovines françaises,
  • Trier les brebis avec un lecteur électronique pour bien gérer son troupeau et lui permettre d'exprimer tout son potentiel,
  • Apprécier le poids et évaluer l'état corporel d'une brebis pour s'assurer qu'elle soit dans le meilleur état corporel pour aborder la mise à la reproduction et la mise-bas.

 Des anciens devenus ... acteurs de la filière ovine française 
Depuis plus de 13 ans, Interbev Ovins et l'ensemble de la filière ovine organise les Ovinpiades des Jeunes Bergers pour promouvoir le métier d'éleveur de brebis et susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des établissements agricoles.
Ce 4 octobre, ce sont des anciens participants installés ou non en élevage ovin, salariés en service de remplacement, techniciens en coopérative, ... qui vont revivre le temps d'une journée leur exploit passé.
 
Clément Condomines
Finaliste des Ovinpiades 2014
22 ans. Originaire de Pousthomy, ce fils d'éleveur de brebis laitières et à viande a repris la ferme familiale. Passionné par cet élevage, il apprécie de conduire les brebis au pâturage.

Chaque année, à travers toutes les régions françaises, plus d'une centaine d'établissements agricoles se mobilisent pour les sélections régionales. Pas moins de 10 000 élèves, depuis la création de ce concours, ont tenté leur chance pour accéder à la finale nationale qui se tient au Salon International de l'Agriculture à Paris. Dans une ambiance conviviale, ces jeunes découvrent le métier d'éleveur ovin, en échangeant avec des professionnels, en réalisent des gestes concrets du quotidien, en manipulant des brebis et en se projetant dans cette production qu'ils ne connaissent peu ou pas du tout. Outre la technicité et la modernité de cet élevage, ils découvrent aussi son potentiel : organisation du travail, équipement, aide à l'installation, conduite d'élevage...
 
 / En bref /  
En février 2019 seront organisées les 14èmes Ovinpiades des Jeunes Bergers. Toutes les régions administratives participent aux finales territoriales qui se déroulent de novembre à février. Chaque année, plus de 1 000 candidats s'inscrivent et découvrent ainsi une filière qui a de l'avenir et des débouchés.

 Pour porter haut une filière qui recrute
Au cours de la prochaine décennie, 61 % des éleveurs de brebis allaitantes et 39% des éleveurs de brebis laitières partiront à la retraite. Pour assurer le renouvellement de ses générations mais également le maintien de sa production, la filière ovine doit donc installer près de 10 000 éleveurs dans le même temps. Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont devenus l'un des symboles de cette volonté d'installer des nouveaux éleveurs de brebis en France.
Les atouts de cette production ne manquent pas et les épreuves très pratiques des Ovinpiades permettent d'en prendre conscience : une politique agricole commune favorable, une adaptabilité remarquable des animaux offrant un large panel de conduites d'élevage possibles, une demande en viande d'agneau supérieure à l'offre, des débouchés variés, des opportunités dans les démarches qualité... et argument non négligeable, les investissements nécessaires étant modérés, le retour sur investissement est rapide.
Dans le cadre du programme de relance de la filière Inn'Ovin, des axes de travail ont été identifiés pour favoriser les installations,  les performances technico-économiques, améliorer les conditions de travail et produire durable. L'objectif d'Inn'Ovin est de créer plus d'emplois sur l'ensemble du territoire pour satisfaire la demande en agneaux et en lait, et rendre ce métier plus attractif en permettant à l'éleveur de dégager un meilleur revenu tout en travaillant dans de meilleures conditions.
 


 

Marylène BEZAMAT (02-10-18)
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PUB NOUVELLE OCCITANIE T
PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune