Narbonne - NARBONNE ( 11 ) Des rapaces pour lutter contre l’invasion des étourneaux

Narbonne - NARBONNE ( 11 ) Des rapaces pour lutter contre l’invasion des étourneaux

Narbonne - NARBONNE ( 11 ) Des rapaces pour lutter contre l’invasion des étourneaux

Soucieuse du confort de ses habitants, et afin de lutter contre les nuisances générées par les étourneaux en ville, la Ville de Narbonne renouvelle sa stratégie d’effarouchement de ces volatiles par le recours à des fauconniers spécialisés, à partir du lundi 24 septembre.

Depuis 2015 et grâce à des rapaces spécialement entraînés, le service Hygiène et salubrité, dont Guy Clergue est l’élu référent, tente de dévier les circuits de migration de ces volatiles, afin de préserver le patrimoine bâti et les véhicules des dégradations causées par cette invasion saisonnière. Cette stratégie vise également à réduire les nuisances sonores générées par les tirs de feux d’artifices, habituellement utilisés pour faire fuir les étourneaux, en ayant recours à un nouveau mode d’effarouchement naturel et moins bruyant.

Cinq rapaces au-dessus de la ville

Les services de l’entreprise nîmoise Eco-nuisibles sont sollicités. Compte tenu de la grande taille du territoire à couvrir et de l’importance du nombre d’étourneaux présents, elle déploie d’importants moyens : pas moins de cinq rapaces spécialisés seront lâchés par deux fauconniers. Ce fonctionnement permet d’optimiser l’efficacité de l’opération en agissant sur différents sites simultanément.

Afin d’assurer l’efficacité de l’intervention, diverses espèces de rapaces sont utilisées :
• 1 autours des palombes (accipiter gentilis),
• 1 faucon pèlerin (falco peregrinus),
• 3 buses de Harris (parabuteo unicinctus).

Des moyens pyrotechniques pourront être utilisés ponctuellement pour optimiser l’impact de la campagne d’effarouchement. Cependant, lors de ces missions, leur utilisation sera limitée au maximum.

Cinq jours d’intervention

Le but de ces opérations est de créer un climat d’insécurité au sein de la colonie implantée, avec un harcèlement des étourneaux effectué sur une période de quatre jours consécutifs. Ce mode opératoire permet de déplacer la colonie en dehors de la collectivité. L’entreprise interviendra du lundi au jeudi soir pour faire fuir les étourneaux qui résident dans la ville.

Des fauconniers spécialisés

L’entreprise Eco-nuisible pratique la fauconnerie traditionnelle, qui s’applique à conserver l’instinct naturel de chasse des rapaces. Ces volatiles sont entraînés quotidiennement afin qu’ils ne se spécialisent que sur un seul type de gibier.

Les fauconniers disposent d’un certificat de capacité relatif à l’élevage de rapaces et à la pratique de l’effarouchement à l’aide d’oiseaux de proie, ainsi que d’un agrément pour le piégeage. L’équipe de fauconniers a suivi une formation militaire aux moyens pyrotechniques.

L’invasion des étourneaux

L’étourneau sansonnet, plus communément désigné comme « étourneau » en France, est une espèce classée comme « nuisible » (arrêté ministériel du 30 juin 2015). A ce titre, il peut être piégé toute l’année et en tout lieu.

S’il peut être solitaire, ce petit oiseau, de 20 cm de long et pesant moins de 100 g, a la fâcheuse tendance de vivre dans des groupes importants, pouvant atteindre des milliers d’individus. Ces nuées ont tendance à s’établir dans les centres urbains, où ils recherchent de la chaleur, notamment en hiver. Par conséquent, le rassemblement de ces individus engendre des nuisances pour les riverains : dégradation du patrimoine bâti et des véhicules avec leurs fientes, et bruit important de leurs cris.

Guy Clergue, élu référent
Adjoint au maire délégué à l’accessibilité et handicap, à l’hygiène et salubrité publique, au centre technique municipal et ent

©EcoNuisibles

Ville de NARBONNE (24-09-18)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Millau - AVEYRON - MILLAU - Le refuge de Millau de la SPA organise ses Portes Ouvertes pour |'adoption

Hérault - HÉRAULT - VAILHAUQUES - Une traverse plus confortable à Vailhauquès

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.