Lozère - LOZÈRE - Le Rieutort et la Gourdouse, affluents du Luëch labélisés Rivière en bon état par l’agence de l’eau


Lozère - LOZÈRE - Le Rieutort et la Gourdouse, affluents du Luëch labélisés Rivière en bon état par l’agence de l’eau

Par AGENCE DE L'EAU RHÔNE MÉDITERRANÉE, le 11 Septembre 2018

Jacky Valy, Président du Syndicat mixte d’aménagement du Bassin versant de la Cèze, Michel Reydon, maire de Vialas et Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ont inauguré le label « Rivière en bon état » décerné au Rieutort et à la Gourdouse, affluents du Luëch sur le haut bassin de la Cèze.

Ce label récompense les gestionnaires des rivières qui agissent pour l’atteinte du bon état écologique de leur cours d’eau. Il permet à tous les citoyens – promeneurs, pêcheurs, baigneurs – d’identifier les rivières qui bénéficient d’une bonne qualité écologique grâce à un panneau reconnaissable à ses 3 poissons bleus, installé à proximité des points d’accès à la rivière.

LE RIEUTORT ET LA GOURDOUSE, JOYAUX CEVENOLES

 Le Rieutort et la Gourdouse sont des affluents rive gauche du Luëch, lui-même affluent de la Cèze. Ils prennent leur source sur le versant sud du Mont Lozère et traversent la commune de Vialas, dans le département de la Lozère.
La qualité de ces cours d’eau permet la pratique d’activités telles que la pêche, le canyoning, la randonnée… sur un secteur touristique. Le bon état des eaux confirme les résultats des actions entreprises comme l’amélioration des réseaux d’alimentation en eau potable et du traitement des eaux usées de la commune de Vialas.
Les bassins versants du Rieutort et de la Gourdouse, majoritairement occupés par des forêts et des landes, sont très peu artificialisés ce qui explique la qualité remarquable des milieux aquatiques. Certaines zones tourbeuses dégradées par des drainages ont été restaurées par le parc national des Cévennes afin de retrouver leur fonctionnement hydraulique naturel.
Ce label valorise les efforts des acteurs locaux impliqués dans la préservation de ce cours d’eau d’exception, au premier rang desquels le Syndicat mixte d’aménagement du bassin versant de la Cèze.

« Cette labélisation met en avant la qualité des zones de source sur notre bassin versant, zones qui ne sont pas forcément les plus étudiées. Elle permettra de financer des campagnes de terrain pour améliorer nos connaissances. De plus, elle souligne la nécessité de ne pas dégrader ces milieux naturels de référence pour maintenir leur bon état. Enfin elle montre l’exemple pour viser la labélisation d’autre cours d’eau du bassin versant de la Cèze » se félicite Jacky Valy, son président.

LE LABEL « RIVIERE EN BON ETAT », UN SESAME POUR UN TERRITOIRE ATTRACTIF

Depuis le lancement du label « Rivière en bon état » en 2015, l’agence de l’eau a labélisé 76 « Rivières en bon état »ou tronçons situés sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse dont 11 en Occitanie. La labélisation est une démarche volontaire et toute structure gestionnaire d’une rivière éligible au label peut en faire la demande auprès de l’agence de l’eau. Elle peut être un facteur d’attractivité pour les territoires.

« L’agence de l’eau a créé ce label en 2015 pour récompenser tous ceux qui se mobilisent – collectivités, association, pêcheurs, acteurs économique – pour reconquérir le bon état des rivières. Atteindre le bon état de toutes les eaux, c’est la mission principale de l’agence de l’eau. Pour cela, il faut une mobilisation collective. Ce label est un facteur d’attractivité touristique et un fleuron pour les territoires. Il montre qu’un environnement préservé et restauré est tout à fait compatible avec des activités humaines durables.
Améliorer et maintenir la qualité de l’eau dans la durée, y compris quand la tension sur la ressource en eau se renforce du fait des bouleversements climatiques, c’est tout l’enjeu des années à venir ».

 De nombreux paramètres mesurés

Pour évaluer la qualité des eaux et décerner le label, l’agence de l’eau prend en compte les résultats du suivi de la qualité des eaux. Tous les ans, elle collecte 4,5 millions de données dans les cours d’eau des bassins Rhône-Méditerranée et Corse afin d’évaluer leur état écologique, c’est-à-dire leur diversité biologique et le niveau des pollutions organiques ou chimiques. Les rivières éligibles au label doivent en outre ne pas être soumises à des prélèvements d’eau excessifs ou à des dégradations physiques importantes (digues, seuils, berges rectifiées ou bétonnées…). Le bon état des eaux au sens de la Directive cadre sur l’eau correspond aux conditions permettant le bon fonctionnement des processus écologiques, en particulier la présence et le maintien de la faune et de la flore aquatique

Téléchargez la liste des rivières labélisées en bon état !

Téléchargez le règlement du label

A propos du Syndicat mixte d’aménagement du bassin versant de la Céze - www.abceze.fr

En tant qu’Etablissement Public Territorial de Bassin, son rôle consiste à coordonner la gestion de la ressource à l’échelle du bassin de la Cèze. Il intervient dans toute opération ayant un impact sur la gestion «amont-aval» des cours d’eau : l’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux, la gestion quantitative durable de la ressource, la prévention des risques naturels et la protection contre les inondations.
Pour atteindre ces objectifs le Syndicat peut accompagner les communes dans la programmation de leurs études et travaux en matière d’alimentation en eau potable ou d’assainissement. Le Syndicat Mixte est porteur d’un Contrat de rivière et d’un Programme d’Actions de Prévention des Inondations.

A propos de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse - www.eaurmc.fr - @SauvonsLeau

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat sous tutelle du ministère de l’environnement, dédié à la protection de l’eau et garant de l’intérêt général. Elle perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers : ménages, collectivités, industriels, agriculteurs… Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, industriels, agriculteurs et associations pour mettre aux normes les stations d’épuration, renouveler les réseaux d’eau potable, économiser l’eau, protéger les captages d’eau potable des pollutions par les pesticides et les nitrates, restaurer le fonctionnement naturel des rivières et protéger la biodiversité aquatique. L’agence de l’eau emploie 350 personnes et dispose d’un budget annuel d’environ 500 millions d’euros.

PHOTO : De gauche à droite sur la photo : Thierry Blaclard (directeur général des services/Département de la Lozère), Françis Courtès (vice-président du conseil départemental de la Lozère), Laurent Roy (directeur général de l’agence de l’eau), Jacky Valy (Président du Syndicat mixte d’aménagement du bassin versant de la Cèze), Sophie Pantel (présidente du conseil départemental de la Lozère), Michel Reydon (maire de Vialas), Dominique Colin (directeur de la délégation de l’agence de l’eau à Montpellier), Stephan Garnier (délégué territorial du parc national des Cévennes), Laury Sohier, président du syndicat mixte AB Cèze

Lozère - LOZÈRE - Le Rieutort et la Gourdouse,	affluents du Luëch labélisés Rivière en bon état par l’agence	de l’eau

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI