Politique - CANET EN ROUSSILLON ( 66 ) - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Tout premier bilan sécurité

Politique - CANET EN ROUSSILLON ( 66 ) - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Tout premier bilan sécurité

Politique - CANET EN ROUSSILLON ( 66 ) - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Tout premier bilan sécurité

Une saison stable sur la commune de Canet-en-Roussillon

Sur Canet, la politique sécuritaire est basée sur l’échange et la coordination des différents intervenants : les Maîtres-Nageurs sauveteurs, les pompiers, les gendarmes et la Police Municipale travaillent tous en équipe et se serrent les coudes. En saison, chaque semaine, les acteurs du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) se réunissent  afin de piloter la sécurité des Canétois et des touristes.

Le 3 septembre, l’ensemble des acteurs de la sécurité se sont réunis afin de faire le point sur les interventions sur les mois de juillet et d’aout.

Le tour de table commence par les MNS qui annoncent 103 interventions (hors « bobologie »), dont 64 qui ont débouchées sur l’appel d’un Véhicule de secours et d'aide aux victimes. Un chiffre proche de celui de l’an passé avec 7 postes de secours répartis sur la plage et 21 sauveteurs.

Les Pompiers annoncent une légère augmentation de leurs interventions avec environ 10% d’actions pour des secours à personnes. Les équipes de secours sont intervenues 730 fois avec un effectif de 15 sapeurs-pompiers le jour et 15 la nuit. A noter la baisse des incendies pour cette saison.

La gendarmerie précise à son tour 11 % d’augmentation avec 746 engagements. Les causes les plus fréquentes sont les incivilités, et les violences familiales. Le nombre cambriolage reste stable. L’effectif de la saison a été de 40.

Pour conclure, la Police Municipale a annoncé une légère baisse des actions, avec 900 engagements pour cette période et une répartition équilibrée entre les actions de jour et de nuit. A noter que le centre de supervision urbain est un outil remarquable pour une présence optimisée des équipes. 5 vidéo-opérateurs se relaient 24h/24 pour avoir un œil bienveillant sur la ville. Ce travail permet de signaler tout comportement suspect aux équipes qui sont sur le terrain afin qu’elles interviennent le plus rapidement possible. Au total, le service compte 32 agents qui veillent sur votre tranquillité.

Michel Saut, adjoint à la sécurité précise que ce bilan est une première tendance « à chaud » et qu’il doit être approfondi. L’élu tire toutefois une sonnette d’alarme et confie son inquiétude sur les violences constatées autour des établissements de nuit. La consommation excessive d’alcool et de stupéfiants conduit à des situations d’agressivité très intenses avec des comportements intolérables de la part de certains individus. L’élu précise et insiste sur la qualité et le sérieux du travail réalisé par tous les acteurs de la sécurité et conclu en indiquant de manière globale une stabilité pour cette saison


7 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 



 

VILLE de CANET EN ROUSSILLON (04-09-18)

 

 

 

Retour

 

A LIRE AUSSI