ACTUALITÉS : OCCITANIE - En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées dont 7 oursons

OCCITANIE - En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées dont 7 oursons

Le bilan 2017 concernant la population d’ours des Pyrénées est publié

En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées : 2 en Pyrénées occidentales et 41 en Pyrénées centro-orientales. Hormis un cas exceptionnel de dérochement de brebis en Ariège, le nombre d’animaux d’élevage tués cet été en estive par l’ours était de 204 (rappelons que 18 000 à 30 000 brebis meurent chaque été en estive). 

Les deux ours mâles des Pyrénées occidentales semblent chercher les femelles (l'annonce du lâcher de deux ourses à l’automne en Béarn a été faite en mars 2018 et est confirmée par le plan d'actions Ours brun 2018-2028).

Une étude montre une détérioration de la variabilité génétique de la population d’ours des Pyrénées sans toutefois relever des conséquences.

Cela ne fait que conforter les conclusions de l’expertise menée en 2013 par le Muséum National d’Histoire Naturelle qui relevaient la nécessité de lâcher à minima 4 femelles en Pyrénées occidentales et 2 femelles pleines en Pyrénées centrales.

Le rapport annuel du réseau Ours brun (ROB)/ONCFS est publié avec un ensemble de documents par la DREAL Occitanie ==> ICI

Les nouveautés :

  • 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées en 2017 (l’effectif minimum retenu pour 2016 est de 41) ;

  • Au moins 4 portées pour un total de 7 oursons ;

  • Une photo d'un ours en Pyrénées orientales nous révèle le retour de l’ours à l’est ;

  • Plus de 2000 km2 d'aire de répartition en Pyrénées centro-orientales depuis 2013 (les jeunes mâles bougent) ;

  • l'ourse Sarousse (lâchée en 2006) a enfin perdu son collier émetteur (qui n'émettait plus depuis longtemps).

Données intéressantes et/ou importantes :

Aire de répartition 

Superficie totale pour les Pyrénées occidentales 900 km2 et pour les Pyrénées centro-orientales 4100 km2. Soit un total en 2017 de 5000 km2

A noter une fragmentation sur la partie occidentale qui va de plus en à l'ouest mais aussi vers l'est.

A noter également que nous arrivons à plus de 2000 km2 d'aire de répartition en Pyrénées centro-orientales depuis 2013 ! Ces dernières années, nous avons eu pas mal de naissances d'oursons mâles et par suite en tant que jeunes mâles, ils se dispersent (une empreinte relevée sur le Mont Perdu et une photo prise en Pyrénées orientales).

A noter que Goiat a été repéré (ours lâché en 2016 et équipé d’une balise GPS) sur la crête du Maupas à 3000 m d'altitude.

Les mâles bougent entre les Pyrénées occidentales (PO) et les Pyrénées centro-orientales (PCO)

Les ours mâles des Pyrénées occidentales, Cannellito et Néré, dans l’attente du lâcher de deux femelles à l’automne 2018 sont partis cet été jusque dans le luchonnais ; il est sûr aussi que Néré est allé beaucoup plus loin puisqu'il a été identifié génétiquement dans le Val d'Aran. Il se serait arrêté à 5 kms de la zone des femelles. Puis retour en Pyrénées occidentales.

Pendant ce temps, un jeune mâle des Pyrénées centro-orientales, Rodri (fils de Bambou et Moonboots, né en 2014 en Val d'Aran) est venu sur le « territoire de Cannellito ».

Les dégâts de l'ours avec pour rappel l'épisode du dérochement historique en Ariège passé comme imputable à l'ours...

Le nombre d'attaques est de 162 sur animaux et 11 sur ruchers pour un total de 464 animaux morts imputables à l'ours et 34 ruches détruites.

Le dérochement et ses retombées (intégration des 208 bêtes dérochées imputables à l'ours + les animaux rattachés des alentours...) représentent 1 attaque et 260 animaux

Par suite, si on occulte le dérochement qui reste très exceptionnel, le bilan des dégâts est de 161 attaques sur animaux pour 204 bêtes tuées, soit un ratio normal attaque/animaux morts.

A noter, des vidéos d'attaques de l'ours Goiat sur rucher avec différentes mesures mises en place sur plusieurs semaines jusqu'à la mise en place des clôtures électriques préconisées, seule mesure efficace dont Goiat n'a toujours pas trouvé la faille.

L'évolution du nombre de prédations entre 2006 et 2017 sur l'ensemble des Pyrénées (France et Espagne) sur cheptel domestique montre une tendance stable sur 12 années (alors que le nombre d'ours a bien augmenté...).

Les portées en 2017

Le bilan révèle l'existence sûre de 4 portées pour un total de 7 oursons. Un des oursons n'a plus été repéré avec sa mère depuis juin et il est possible qu'il y ait une cinquième portée avec 2 oursons. Incertitude pour la cinquième portée car les analyses génétiques faites n'arrivent pas à distinguer Plume et sa mère Caramelles donc incertitude sur si seule l'une des deux a eu des oursons en 2017 ou si les deux en ont eu (Caramelles qui a eu ses deux oursons de 2016 fort probablement tués par l'ours Pépite a été très prudente en 2017 et peu vue, il est donc possible qu'elle ait été plus méfiante pour protéger ses nouveaux oursons).

Le nombre de portées depuis 2013 varie de 3 à 5 par année.

Concernant les 10 oursons nés en 2016, 7 étaient en vie en 2017. 7 sur 10 est un bon taux de survie.

Combien d'ours ?

Pour 2016, l'effectif minimum détecté d'individus était de 39 (37 en PCO + 2 en PO) ; suite détection en 2017 de deux ourses non détectées en 2016 (Isil et Réglisse), l'effectif minimum retenu pour 2016 est réajusté à 41 (39 + 2).

Pour 2017, l'effectif minimum détecté est de 43 (41 en PCO et 2 en PO).

Aucun ours n'a été trouvé mort en 2017.

Sont considérés comme disparus :

les 2 oursons de Caramelles nés en 2016, les ours Moonboots et Patoune car non repérés pendant deux années consécutives.

Pas repérés en 2017 mais pas considérés comme disparus (car repérés en 2016) :

- Cachou, seule descendance de l'ours mâle Balou lâché en 2006 ;

- Gribouille

Le célèbre géniteur Pyros n’est plus repéré depuis avril 2017, ours âgé de 29 ans.

En 2017, la population des PCO (41 ours) était constituée de 14 femelles adultes, 6 mâles adultes, 8 mâles subadultes, 5 femelles subadultes, 1 subadulte indéterminé et 7 oursons de l'année (2 mâles/1 femelle/4 indéterminés).

Au total, 20 femelles, 18 mâles et 5 indéterminés = 43.

A noter qu'en 2017 a été détectée génétiquement la troisième reproduction de l'ours Pépite qui n'avait que 6 ans.

Qu'allons-nous apprendre en 2018 ?

9 à 10 femelles en âge de se reproduire et potentiellement suitées en 2018 (plutôt 9 car la 10e est l’ourse Sarousse). Cependant incertitude complète car le second semestre 2017 a été marqué par une pénurie de nourriture, peu de faines/fruits charnus ; nous constaterons en 2018 les répercussions sur le nombre d'ourses suitées.

Deux ourses seront lâchées à l'automne en Béarn.

Rendez-vous au printemps 2019 pour le bilan 2018.

Source photo 

 

OCCITANIE - En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées dont 7 oursons

OCCITANIE - En 2017, 43 ours ont été détectés dans les Pyrénées dont 7 oursons

Association FERUS (14-05-18)     8460 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

AVEYRON - CAMPING LES PEUPLIERS
AEROMART
SALON IMMO TOULOUSE
Occitanie Tribune