Ariège - ARIÉGE - MONTSEGUR - Un haut lieu du Catharisme : Le CHATEAU DE MONTSEGUR


Ariège - ARIÉGE - MONTSEGUR - Un haut lieu du Catharisme : Le CHATEAU DE MONTSEGUR

Par OCCITANIE TRIBUNE, le 13 Août 2016

Un haut-lieu de l'histoire du catharisme ET UN  Grand Site de Midi-Pyrénées...

Dressé à 1207m d'altitude, sur la plus haute partie d'un éperon rocheuxappelé "pog", le château de Montségur est cité dans les textes dès lafin du 12ème siècle.

Toutefois, les premiers témoins de l'occupationhumaine sur cette montagne remontent aux alentours de quatre mille ansavant notre ère.

Au début du 13ème siècle, les Cathares, adeptesd'une religion dualiste déclarée hérétique par le pape, s'installent ences lieux.

En 1232, le château devient le siège de l'église cathareet le refuge des faidits, seigneurs locaux dépossédés de leurs biens parla croisade.

Alors que le Languedoc sera mis à feu et à sang, Montségur vivra en paix relative durant plus de 40 ans.
Finalement, le pape et le roi de France, décident en 1243 d'en terminer avec Montségur.

Au terme d'un terrible siège de 11 mois, le 16 mars 1244, les Cathares sont conduits au bûcher.
Plus de 200 d'entre eux sont brûlés vifs.

Le catharisme ne se remettra jamais de la perte de Montségur et disparaîtra totalement au début du 14ème siècle.

Les éléments de l'histoire de Montségur et de son Château dont on dispose avec certitude ont été établis à partir de documents historiques, notamment les archives de l'Inquisition, mais aussi à partir des résultats des fouilles archéologiques entreprises depuis plusieurs années sur le site. 

Montsegur et le Catharisme

LE CHATEAU DE MONTSEGUR. 

Montségur I. 

Le site semble avoir été fréquenté dès le Néolithique. On dispose également, découverts sur le pog, de quelques indices d'occupations romaines. Mais rien ne permet de reconstituer l'histoire de Montségur du Haut Moyen-Age jusqu'au début du 13° siècle, époque à laquelle Raymond de Péreille, vassal du comte de Foix, relève en ce lieu un castrum antérieur dont l'origine n'est pas connue. Par castrum on entend une place fortifiée à laquelle sont annexées (extra muros mais adossées aux remparts) des habitations hébergeant en majorité des populations civiles.  2°.

Montségur II.
 

L'histoire de ce nouveau castrum de Raymond de Péreille, dénommé Montségur II par les archéologues, est étroitement liée à l'histoire des cathares du Languedoc. Issue du christianisme, la religion cathare est basée sur deux grands principes: un Dieu Bon et un Dieu Mauvais. Tout ce qui est immatériel est l'oeuvre du Bon, tout ce qui est matériel est l'oeuvre du Diable. La religion cathare s'étendra sur une grande partie du Languedoc, et au début du 13° siècle l'Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu'elle appelle "hérétiques", n'a pas d'autre solution que de recourir à la force: c'est la croisade contre les Albigeois (parfois improprement appelée croisade des Albigeois). 

Montségur, siège et capitale de l'Eglise cathare. 

A partie de 1232 Montségur devient le siège et capitale de l'Eglise cathare. Le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d'armes. Au nord-est du château les vestiges d'habitations encore visibles aujourd'hui représentent les derniers témoins de ce peuplement.
Le siège de Montségur, 1243-1244. 
En 1243, à la tête d'une armée de 10.000 hommes, Hugues des Arcis, sénéchal du roi de France à Carcassonne, et Pierre Amiel, évêque de Narbonne, mettent le siège devant la forteresse. Ce siège durera 11 mois environ, jusqu'à son issue tragique: les assiégés se rendent le 16 mars 1244 et ils seront plus de 230 cathares qui, ne voulant pas renier leur foi, monteront sur le bûcher.

Montségur III.

Après la chute de Montségur le roi de France attribue le château à l'un de ses lieutenants, Guy de Lévis. Remaniée dans son architecture, la forteresse sera encore occupée par une garnison royale jusqu'au traité des Pyrénées au 17° siècle.    

LE VILLAGE DE MONTSEGUR. 

Vers la fin du 13° siècle, une petite communauté du nom d'Ourjac s'installe à peu près à l'emplacement du village actuel, non loin de la fontaine qui porte encore le même nom. La communauité n'a pas d'église et, pour suivre le culte, ses membres doivent monter au château. Au 16° siècle ce village devenu Montségur se développe pour prendre au 19° siècle l'aspect du village actuel, une partie des maisons étant construites avec les pierres du château. Tissage et agriculture seront les principales activités des habitants. Mais dès la fin du 19° siècle la population ne va cesser de décroître,  alors qu'on comptait 743 habitants en 1889 on en comptait plus que 592 en 1900.   

MONTSEGUR,  LE SITE CATHARE LE PLUS CHARGE D'HISTOIRE VOUS ATTEND  
Chateau et musée

 En visitant le chateau de Montségur (plus de 60.000 visiteurs annuellement), vous percevrez tout le pathétisme qui se dégage du site lorsque l'on tente d'imaginer ce qu'a pu être, durant l'hiver 1243-1244, le siège de cette "citadelle du vertige". Comment, pour les 400 personnes retranchées, les conditions de vie, déjà austères en temps normal, furent rendues encore plus dures par l'isolement résultant de ce long siège de10 mois. Vous aurez alors une pensée pour ces 230 cathares qui, ne voulant pas renier leur foi, choisirent de mourir et de monter eux-mêmes sur le bûcher allumé en contrebas du château, un 16 mars 1244.
Ainsi sonna la fin 
annoncée du catharisme

Mais Montségur c'est aussi un musée historique et archéologique. Vous y découvrirez, au travers des milliers d'objets exposés, comment vivaient les habitants du château et du castrum au Moyen Age: outils, ferrures, ornements, armes, dés à jouer ....    Au centre du village, le Musée offre les plus belles pièces archéologiques provenant des fouilles entreprises depuis plus de 50 ans, notamment celles trouvées par le Groupe de Recherches Archéologiques de Montségur et Environs (GRAME). Outre les objets témoignant des activités de défense du castrum (fers de flèches et lances, boulets utilisés pour les machines de jet , armes...), maints témoins de la vie courante permettent de retracer le mode d'existence des cathares sur le site au XIII ° siècle: outils divers, pièces de monnaies, céramiques, ornements vestimentaires, dés à jouer, clés et serrures, lampe à huile ...

Deux squelettes d'un homme et d'une femme constituent les pièces les plus remarquables; retrouvés enterrés près du château, ces squelettes montrent chacun une pointe de flèche qui témoigne que cet homme et cette femme ont vraisemblablement été tués lors du siège de Montségur. Enfin, des maquettes, des panneaux dont les thématiques concernent divers aspects historiques, un document vidéo, complètent l'exposition pour retracer les différents épisodes de la guerre contre les Albigeois, et comprendre combien fut tragique la chute de Montségur et la fin du catharisme

Tarifs

  • • Tarif groupes scolaires à partir de 20 personnes de 2,50€ à 4,50 €
  • • Tarif château enfants de 8 à 15 ans de 3,00€ à 3,50 €
  • • Tarif groupe adultes à partir de 20 personnes de 4,50€ à 6,50 €
  • • Tarif château adulte à partir de 16 ans de 5,50€ à 6,50 €

    Coordonnées

    CHATEAU DE MONTSEGUR

    09300 - MONTSEGUR

    Site Web

    tourisme.montsegur@orange.fr

    Tel : +33 (0)5 61 03 03 03

    Coordonnées GPS

    Latitude : 1,830254 
    Longitude : 42,87169

Ariège - ARIÉGE - MONTSEGUR - Un haut lieu du Catharisme : Le CHATEAU DE MONTSEGUR

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI