Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - Canet valide son plan communal de sauvegarde

Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - Canet valide son plan communal de sauvegarde

Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - Canet valide son plan communal de sauvegarde

Mardi 13 mars, la commune est en alerte. La ville est soumise à de fortes pluies. Le plan communal de sauvegarde est déclenché, la cellule de crise est réunie autour du maire, les services sont en alerte. Voilà le scénario auquel la ville a été soumise pour valider le plan communal de sauvegarde, sous le regard des observateurs de la Préfecture, du Sdis et du bureau d’études Maianna. « Une évolution de vigilance jaune à rouge avec des vents violents et de fortes pluies ressemblant à un épisode cévenol ». Dès réception de cette information, la cellule de crise a été activée par Bernard Dupont, Maire de la commune, en collaboration avec Nicolas Fabre, le Directeur général des services de la ville. Chaque responsable de cellule a été mis à l’épreuve et a dû activer des leviers de mise en sécurité et d’information de la population au travers d’actions réelles telles que l’évacuation d’une classe, d’un camping, le montage de batardeau … Les sites pour accueillir les personnes en détresse ont été ouverts et les moyens de couchage et de réassort testés. La commune a pu vérifier le bon fonctionnement de la réserve de sécurité civile constituée cette année.

Cet exercice surprise s’est déroulé sous le contrôle d’un bureau spécialisé et d’un représentant de la préfecture chargés de valider l’efficacité du plan communal de sauvegarde de Canet-en-Roussillon. Chaque étape a été testée et validée par les spécialistes qui ont souligné le professionnalisme dans la méthode proposée.

Le plan communal de sauvegarde est un document qui formalise une organisation très précise et des actions et à mettre en place sur la commune afin de pouvoir réagir en cas « d’évènement de sécurité civile » (catastrophes majeures, incendies, inondations …).

Au travers de cet outil, chaque cellule est identifiée avec un responsable nommé et chargé d’agir de manière raisonnée et programmée, prévenant d’une « crise » en cas d’évènement grave inattendu. Ceci évite à la collectivité  de basculer dans la panique et permet de gérer la crise le plus en amont possible afin de mettre en sécurité la population dans les meilleures conditions.

En parallèle, la ville a mis à jour le DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) qui informe la population sur les risques naturels, les mesures prises par la commune et  les mesures de sauvegarde à respecter en cas de danger ou d’alerte.


 

20 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 

 



 

 
VILLE DE CANET-EN-ROUSSILLON (20-03-18)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.