ACTUALITÉS : AGDE – TERRE PROMISE d’OCCITANIE pour CHÔMEURS … et REDEVABLES de l’ISF !

AGDE – TERRE PROMISE d’OCCITANIE pour CHÔMEURS … et REDEVABLES de l’ISF !

AGDE est abonnée au « HIT PARADE » des classements hexagonaux !
Les dernières données relatives au nombre de contribuables assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ont cette année révélée qu’AGDE était la ville d’OCCITANIE où la concentration des « Fortunes »  était la plus élevée.  
1 habitant sur 144 est redevable de cet impôt soit 0,69 % de la population. ( Voir le graphique en bas d'article )

Une place étonnante pour cette station balnéaire de paradoxes qui établit des records dans un éventail de catégories si hétéroclites que l’on imaginait mal les voir cohabiter en un même lieu.
Ainsi donc Agde réussit le tour de force d’être la ville où se côtoie la plus grande concentration de Chômeurs et d’assujettis à l’ISF : Stupéfiant ! Dirait  Léa Salamé. Un exemple de mixité sociale diront les plus taquins !

En terme de records et de places de podium Agde accumule :
En capacité d’accueil touristique,  elle est championne de France avec 200 000 lits et 16 millions de nuitées.

Revers de la médaille, la précarité des emplois saisonniers lui vaut également un classement moins envié qui la voit grimper sur la première marche du classement des villes victimes des affres du chômage : 18 % de la population est touchée ! (Voir ) et (Voir ). Un chiffre bien supérieur à la moyenne nationale, de 10.5%.

Station prisée par les vacanciers, elle est aussi une terre d’asile ensoleillée pour de nombreux saisonniers en quête d’emplois trop souvent précaires.
En fin de saison, nombre d’entre eux s’efforcent de se sédentariser en renforçant les rangs des demandeurs d’emploi dans une ville qui en est dépourvue une fois la saison terminée.

Dans la catégorie des centres-villes sinistrés, Agde tient également la corde. Son cœur de ville bat la chamade, en peine d’investisseurs plus attirés par les sirènes du nouveau centre de la station  touristique éligible à un investissement en défiscalisation immobilière. 

Dans ce contexte, chacun tente avec difficulté de trouver une explication rationnelle à cette concentration de «  Fortunes ».   La génération des primo-investisseurs  des années 70,  aujourd’hui retraités aisés, peine à être remplacée par de nouvelles générations.

Le prix élevé des résidences principales et  la raréfaction de l’offre de logements destinée aux primo-accédants, accentuent l’inexorable vieillissement d’une population d’agathois aisés qui n’est plus compensée par de nouveaux arrivants. 

La volonté du premier magistrat de ne pas respecter les coefficients  légaux de logements sociaux ne va sans doute pas enrayer le phénomène.  Avec 7.08 % de logements  sociaux  en 2015,  la ville  s’acquitte de 450 000 euros de pénalité par an et ne prend pas le chemin du taux légal de logements sociaux à atteindre en 2025 soit 25 %

La ville paradoxe  où se côtoie  chômeurs et grandes fortunes  n’est pas encore un parangon de vertu et de mixité sociale.  Les chômeurs élisent majoritairement domicile en  cœur de ville, les assujettis à l’ISF sur les collines du Cap d’Agde ou les rivages du Grau d’Agde.

Qu’elle soit fortunée ou en quête d’emploi, la population agathoise  bénéficie toutefois de richesses et de biens précieux équitablement répartis : Une qualité de vie exceptionnelle et un soleil méditerranéen qui brille pour chacun…. et bien heureusement pour tous !

Didier DENESTEBE

*** Les données relatives à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)  révélés par le Ministère des Finances  de ne sont disponibles que pour les villes de plus de 20 000 habitants recensant plus de 50 redevables à l'ISF.

 

VILLES DÉPARTEMENT % de REDEVABLES ISF
 1 sur X
IMPOSABLES à l'ISF NOMBRE D'HABITANTS IMPÔT MOYEN
AGDE 34 0,69 %
Soit  1 sur 144
184 26 512 2 272 043 €
TOURNEFEUILLE 31 0,67 %
Soit  1 sur 150
182 27 300 2 534 656 €
TOULOUSE 31 0,59 %
Soit  1 sur 170
2794 474 246 2 475 766 €
RODEZ 12 0,57 %
Soit  1 sur 175
149 26 081 2 337 404 €
SETE 34 0,54 %
Soit  1 habitant sur 187
240 44 760 2 542 294 €
NÎMES  30 0,46 %
Soit  1 sur 219
704 154 345 2 428 304 €
BLAGNAC 31 0,44 %
Soit  1 sur 227
102 23 194 2 451 425 €
MONTPELLIER 34 0,43 %
Soit  1 sur 232
1208 279 845 2 502 696 €
MONTAUBAN 82 0,41 % 
Soit  1 sur 246
245 60 206 2 608 026 €
PERPIGNAN 66 0,40 %
Soit  1 sur 251
487 122 414 2 457 855 €
AUCH 32 0,38 % 
Soit  1 sur 262
88 23092 2 091 004 €
BÉZIERS 34 0,37%
Soit  1 sur 268
288 77061 2 620 669 €
MURET 31 0,34% 
Soit  1 sur 293
88 25810 2 396 227 €
NARBONNE 11 0,34%
Soit  1 sur 296
183 54186 2 384 717 €
ALES 30 0,31% 
Soit  1 sur 322
128 41249 2 276 871 €
CARCASSONNE 11 0,31% 
Soit  1 sur 323
147 47465 2 357 346 €
MILLAU 12 0,31% 
Soit  1 sur 323
71 22936 2 585 696 €
COLOMIERS 31 0,25% 
Soit  1 sur 397
98 38928 2 149 367 €
LUNEL 34 0,24%
Soit 1 sur 420
60 25178 2 274 644 €
FRONTIGNAN 34 0,22% 
Soit  1 sur 463
50 23135 2 248 046 €

 

Didier DENESTEBE (11-11-17)     13121 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

Occitanie Tribune
Occitanie Tribune