Toulouse - Gérard Miguel le "couteau ariègeois-St Orennais de la Ligue Occcitanie rugby

Toulouse - Gérard Miguel le  couteau ariègeois-St Orennais de la Ligue Occcitanie rugby

Toulouse - Gérard Miguel le "couteau ariègeois-St Orennais de la Ligue Occcitanie rugby

Par GERARD MIGUEL, le 04 Juillet 2022

L’homme du « Seven » en France…mais pas que.

Rarement dans la lumière Gérard Miguel n’en est pas moins souvent devant (en amont) dans le style linguistique de Michel Audiard (qu’il affectionne… lui dit « je tente, j’anticipe, je devance…j’initie »

Beaucoup sinon tous ont oubliés que c’est lui en 1974 qui initia le premier « Seven » (lui dit « el siètè ») hier « 7 » à BELESTA tous les lundis de Pentecôte, tournoi qui attirait des équipes d’Ariège mais également des départements voisins et de Toulouse .

Cette initiative la première  en France (hors le PUC à Paris et quelques tentatives non concrétisées en 1951 au Toec) perdura une quinzaine d’années  .

« Mon emploi à la communication de France Telecom… » commente-t-il «  m’incombait avec une collègue de faire, journellement, une revue de presse et d’y rechercher les articles inérants à la téléniphonie… mais pas que. J’y relevais, aussi, à titre passionnel et saisissant l’opportunité , ceux inédits sur le rugby. Le PUC  à Paris projetant d’organiser un tournoi de rugby à 7 j’en saisi l’info. Grâce au soutien des dirigeants de l’A.S.BELESTA auquel je tiens à associer l’hommage -Noël et André Naudi- nous avons lancés celui de BELESTA. J’en arbitrai les matches dont les finales également».

Le devoir de mémoire

C’est lui qui , inlassablement,  tente de réhabiliter Philippe Tissié (né à LABASTIDE sur l’Hers à 5 km de BELESTA) en égal de Pierre de Coubertin …. Sur le « mur des légendes de la FFR » car il est,  à la base et pionnier du rugby dans le Sud-ouest, la création des clubs civils au relais des scolaires  . Son rôle au sein des Ecoles Normales d’instituteurs, des changements des règles de la Barrette pour en permettre la pratique aux féminines et aux enfants et la lisibilité du ballon ovale en clôture des lendits. C’est un devoir de mémoire dit-il.

Les féminines ont données son nom à un de leur challenge… il n’y est pas étranger.

Très attaché au « souvenir de mémoire » du rugby toulousain il est actif lors des 11 novembre dans l’organisation du commémoratif au monument aux sports et du rugby au monument dit de l’Héracklés de Bourdelle.

Le développement au transfrontalier

Infatigable, surprenant… on le retrouve dans le Val d’Aran pour une étude (d’abord personnelle puis officielle) sur l’implantation et le développement du rugby dans cette enclave occitane d’Espagne . Rapport rendu à la Ligue il accompagnera le CTC du secteur sur ce projet. Au pays des frères Moga (qu’il avait déjà sondé il y plus de 20 ans sur ce sujet) … peut-être les prémices d’une « accroche rugby »….

Le collectionneur

Mais le « couteau Arièjo-St orennais » a été aussi un collectionneur de philatélie, télécarte et cartophilie de thème rugby (N°3 national et administrateur national à l’upptt ). C’est lui qui prêta sa collection exposée lors du Centenaire du Stade Toulousain puis fut à l’initiative de la télécarte dédiée la première de ce type en France. Il créa pour l’UPPTT de nombreux « cachets illustrés » de thème « rugby ».

Il céda sa collection ,en partie, à des plus grands collectionneurs français de thème sportif pour une autre et à un musée. Il se murmure que le futur Musée du rugby du côté d’Ernest Wallon….

Pour  son village Bélesta (celui d’André Lannes, Clément Géraud, Louis Monié etc…. à deux drops de Mont ségur –cœur d’Ovalie et d’Occitanie) il lança, dans les années 80,  une école de rugby qui alimenta durant une décennie bien des clubs du secteur…(et même une association historique et culturelle de plus de 600 membres dont des membres imminents comme l’ancien pdg de l’aèro, des genéraux d’armée , noblesse de France , de nombreux historiens et chercheurs)

Les missions « // »

Puis il intégra, en « chargé de mission » la Ligue Occitanie Rugby ou l’on sait qu’il anime un réseau confidentiel de type « veille rugbystique », qu’il fut animateur et acteur sur les facebook de campagne du président  Alain Doucet ( Il fait partie de la garde rapprochée)

Il collabore toujours discret mais très actif et écouté à plusieurs ouvrages historiques « rugby » est souvent  consulté quand il n’intervient pas en conférence, comme à Tarbes lors des finales féminines, sur l’histoire de la Barette et du rugby féminin … il reste une des dernières « mémoires » du rugby pyrénéen.

Lors des matches de phases finales il coordonne, souvent, le protocole des remises des médailles et du bouclier. Il n’hésite pas à prendre le micro pour en faciliter la fluidité. Les arbitres et officiels voire les  Présidents des clubs en lice se voient remettre des goodies représentatif de l’Occitanie… un rôle de « public-relation » toujours apprécié.

Toujours en projet…

Infatigable, toujours en projet… on le voit arpenter, depuis quelques temps, le secteur Toulouse/Quint/St Orens… intriguant ceux qui le connaissent car « Gégé » ou « el breich » en bon ariègeois ne fait rien pour rien de plus il fait rarement de la marche à pied sinon pour les morilles ou les rouseillous entre le Pays de Sault et Fougax … on s’attend à des surprises.

La communication… son « dada »

Sa page Facebook forte de près de 4000 adhérents mais consultée en record dans la spécialité délivre des informations jamais anodines, toutes à « message » qui en font un des « influenceurs » (Il c’est vu remettre par des groupement de journaliste web, le prix du meilleur Influenceur rugby  d’Occitanie) les plus prolifiques mais toujours sympathiques comme dans l’esprit de la mouvance rugbystique midi-pyrénéenne.

Un personnage…

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI