Hérault - La Conférence sur l'avenir de l'Europe conclut ses travaux

Hérault - La Conférence sur l'avenir de l'Europe conclut ses travaux

Hérault - La Conférence sur l'avenir de l'Europe conclut ses travaux

Par Parlement Européen, le 12 Mai 2022

A l’occasion de la Journée de l’Europe, les Présidents du Parlement, du Conseil et de la Commission ont reçu le rapport final incluant des propositions de réforme de l’UE.

Lors d’une cérémonie de clôture à Strasbourg, la Présidente du Parlement, Roberta Metsola, le Président français Emmanuel Macron, au nom de la présidence du Conseil, et la Présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ont reçu des mains des co-présidents du conseil exécutif de la Conférence le rapport final sur les conclusions de la Conférence.

Cet exercice sans précédent d’un an d’échanges, de débats et de collaboration entre des citoyens et des personnalités politiques a abouti à ce rapport axé sur 49 propositions incluant des objectifs concrets et plus de 320 mesures pour que les institutions de l’UE assurent un suivi sur les neufs sujets suivants: changement climatique et environnement; santé; une économie plus forte, justice sociale et emploi; l’UE dans le monde; valeurs et droits, État de droit, sécurité; transformation numérique; démocratie européenne; migration; éducation, culture, jeunesse et sports. Les propositions se fondent sur les recommandations des citoyens ayant échangé au sein des panels de citoyens européens, des panels nationaux, et sur les contributions proposées via la plateforme numérique multilingue.

La Présidente du Parlement, Roberta Metsola, a déclaré: ‘‘Les citoyens, notamment les jeunes, sont au cœur de notre vision de l’avenir de l’Europe, et ils ont eux-mêmes façonné les conclusions de la Conférence. Nous sommes à un moment clé pour l’intégration européenne et aucune des propositions de changement ne doit être écartée. Nous ne devons pas avoir peur de libérer le pouvoir de l’Europe pour changer la vie des gens pour le meilleur.’’

Le Président français Emmanuel Macron a ajouté: ‘‘Les crises que nous avons vécues collectivement ces dernières années ont fait évoluer l’Europe. Nous devons poursuivre cette évolution et faire en sorte que l’Union réponde aux aspirations et aux attentes exprimées par les citoyens. La Conférence sur l’avenir de l’Europe que nous clôturons aujourd’hui est un exercice inédit et d’une ambition sans précédent, une bouffée d’air frais pour notre continent. Ses conclusions constituent une source très riche de propositions que chaque institution doit examiner dans le cadre de ses compétences. Le Conseil aura l’occasion de s’exprimer dans les semaines à venir. Alors que cet exercice s’achève sous la présidence française, je remercie les présidences précédentes de leur engagement et je suis heureux de transmettre aux présidences tchèque et suédoise le suivi des conclusions de la Conférence.’’

La Présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a conclu: ‘‘La démocratie, la paix, la liberté individuelle et économique: voilà pour quoi se bat l’Europe aujourd’hui alors que la guerre fait rage sur notre continent. C’est au cœur même de la Conférence de l’avenir de l’Europe. L’UE doit continuer à répondre aux attentes des citoyens européens. Aujourd’hui, leur message a été reçu cinq sur cinq. Et maintenant, il est temps d’agir.’’

Pendant un an, via un grand nombre d’événements et de débats organisés dans toute l’UE au sein des panels de citoyens européens et nationaux, des réunions de la plénière et des discussions sur la plateforme numérique multilingue, la Conférence est véritablement devenue un forum ouvert de débat sur l’Europe au sein de laquelle nous souhaitons vivre. Elle a permis de créer un débat transparent, inclusif et structuré avec les citoyens européens sur les sujets qui les préoccupent et qui concernent leur avenir.

Travaux du Parlement européen

Dans sa résolution sur les conclusions de la Conférence sur l’avenir de l’Europe adoptée le 4 mai, le Parlement a salué et approuvé les conclusions de la Conférence. Les députés ont reconnu que ces propositions nécessitaient une modification du traité et ont demandé à la commission des affaires constitutionnelles de préparer des propositions de réforme des traités de l’UE, une procédure qui se tiendrait dans le cadre d’une Convention, conformément à l’article 48 du traité sur l’UE.

Guy Verhofstadt, co-président du conseil exécutif représentant le Parlement, a déclaré: ‘‘Les recommandations des citoyens et les conclusions de la Conférence nous offrent une feuille de route pour que l’Union européenne demeure pertinente et ne disparaisse pas. Une nouvelle Europe efficace et plus démocratique est possible. Une Europe souveraine et capable d’agir, comme l’attendent clairement les citoyens. Il n’y a vraiment pas de temps à perdre. Nous devons honorer les résultats de la Conférence et mettre en œuvre ses conclusions dès que possible.’’

Pour le résumé des positions du Parlement et des travaux en cours liés aux propositions de la plénière de la Conférence, cliquez ici.

Prochaines étapes

Les trois institutions, chacune dans leur périmètre, vont désormais examiner la voie à suivre pour donner suite de façon efficace à ces propositions.

Un événement de retour d’information aura lieu à l’automne prochain pour informer les citoyens sur la manière dont les institutions respecteront leur engagement.

Contexte

La Conférence sur l’avenir de l’Europe est un processus inédit et innovant, un exercice participatif permettant aux Européens de s’exprimer sur ce qu’ils attendent de l’UE. Des citoyens européens de toutes origines géographiques, de sexes, âges, milieux socio-économiques et/ou niveaux d'éducation différents ont participé à la Conférence, les jeunes Européens jouant un rôle central.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI