Occitanie - 81% des habitants d'Occitanie pensent que le gaz vert est une énergie d'avenir !

Occitanie - 81% des habitants d'Occitanie pensent que le gaz vert est une énergie d'avenir !

Occitanie - 81% des habitants d'Occitanie pensent que le gaz vert est une énergie d'avenir !

Par Lise-Laure Gaudin, le 29 Avril 2022

Dans un contexte énergétique en forte tension et accru par la situation géopolitique actuelle, les préoccupations environnementales et énergétiques sont aujourd’hui au cœur des débats. C’est dans ce cadre que GRDF dévoile les résultats d’une étude[1] sur la perception et les usages du « gaz vert » en Occitanie. Conduite sur l’ensemble du territoire occitan, l’enquête révèle notamment que 74% des habitants du territoire sont prêts à utiliser le gaz issu de la méthanisation.

81% des Occitans pensent que le gaz vert est une énergie d’avenir

Ce sont 1000 personnes qui ont été interrogées en Occitanie sur leur perception du biométhane. Une enquête d’envergure qui révèle que 74% des Occitans sont prêts à consommer du gaz vert et avec un engouement encore plus marqué en Haute-Garonne (82%). Une idée particulièrement prégnante chez les moins de 35 ans (84%). De plus, 88% des habitants de la région Occitanie ont une image positive du gaz vert et 81% d’entre eux pensent qu’il représente une énergie d’avenir. 

Un constat encourageant lorsque l’on sait que d’ici fin avril, l’Occitanie comptera 15 unités de méthanisation qui injecteront sur les réseaux de distribution et de transport de gaz 320 GWh/an[2] de biométhane[3], soit l’équivalent de la consommation de près de 53 000 logements neufs ou 1 300 bus roulant au bioGNV. Le registre des capacités recense aussi près de 47 projets supplémentaires qui permettront de quadrupler la capacité d’injection d’ici fin 2025.

« Les résultats sont très encourageants et confirment, qu’en Occitanie, l’opinion publique est prête à soutenir le développement des gaz verts même s’il reste du chemin à parcourir pour mieux faire connaitre cette ressource locale et renouvelable. Passer d’un combustible fossile aux gaz renouvelables constitue un levier efficace et accessible pour décarboner à coûts maîtrisés la société, tout en apportant des solutions locales porteuses de bénéfices économiques et environnementaux dans les territoires. Cette enquête, nous incite à démultiplier nos actions de communication et de pédagogie auprès du grand public. La connaissance de cette énergie renouvelable est un prérequis à son essor dans les années à venir », indique Thierry Grangetas, Directeur Clients Territoires GRDF Sud-Ouest.

[1] « Sondage becoming pour GRDF » - mars 2022 – 1000 répondants représentatifs région Occitanie

[2] Gigawattheure

[3] Capacité de production, en année pleine, des unités de méthanisation avec injection en service au 30/04/2022 sur les réseaux de distribution

Le « gaz vert », c’est quoi ?

Le biométhane ou « gaz vert » est un gaz 100% renouvelable produit à partir de déchets agricoles ou ménagers. Tout comme le gaz naturel, le « gaz vert » est utilisé pour le chauffage, la cuisson, l’eau chaude. Sa fabrication est assez proche du compost : les déchets produisent du méthane en fermentant, ce gaz est alors injecté dans le réseau de gaz GRDF.

Chiffres clés de l’étude :

- 28% de la population se chauffe au gaz, une consommation en-dessous de la moyenne nationale (36% pour la moyenne française). Une disparité existe entre les départements. A titre d’exemple : 35% pour la Haute-Garonne, 19% pour les Pyrénées Orientales, 15% pour l’Aude

- 67% des habitants de la région Occitanie conservent une image positive du gaz naturel

- Sur la possibilité de produire du gaz renouvelable :

  • 57% des Occitans pensent qu’il est possible de produire du gaz renouvelable
  • 50% ont déjà entendu parler du gaz vert, une connaissance plus marquée à Montpellier (64%)
  • 47% savent que certains véhicules circulent déjà au gaz vert, encore une fois, les Montpellierains sont les mieux informés (60%)

Après explication, le gaz vert bénéficie d’une image très favorable à 88% (de 21 points supérieurs à celle du gaz naturel). Ainsi, 94% des personnes qui utilisent le gaz pour chauffer leur logement plébiscitent le gaz vert, quant aux non-utilisateurs, ils sont 86% à en avoir une image positive

  • 74% des habitants de la région Occitanie sont prêts à consommer du gaz vert. On note que les moins de 35 ans adhèrent particulièrement à la consommation de gaz vert (84%), tout comme le département de la Haute-Garonne (82%).
  • 81 % des habitants d’Occitanie pensent que le gaz vert est une énergie d’avenir

Gaz vert : perspectives et enjeux en Occitanie

La région Occitanie nourrit l’ambition de devenir la première région à énergie positive d’ici 2050, le gaz vert est un maillon essentiel dans l’atteinte de cet objectif. En effet, la consommation générale de gaz en Occitanie en 2018 s’élève à 21 TWh, représentant 15% du mix énergétique du territoire. Ce chiffre a diminué de plus de 10% en l’espace de dix ans suite aux effets cumulés de l’activité économique et des politiques d’efficacité énergétique. Parallèlement, la filière de production de gaz renouvelables est en plein essor dans la région (en avril 2021, la région compte 15 sites de production de biométhane en service, 47 sites supplémentaires inscrits dans le registre de réservation de capacités)

Ainsi, en 2025, 8% du gaz consommé, en Occitanie, sera produit localement.

La filière biométhane a connu en moins de 10 ans un essor considérable. Dès 2030, GRDF prévoit au moins 20 % de gaz vert dans les tuyaux, produit exclusivement en France. A titre de comparaison, 17 % du gaz consommé en France chaque année est importé de Russie. Une étape majeure dans l’indépendance énergétique du pays et de la région.

De plus, le gaz vert est la seule énergie renouvelable qui atteindra dès cette année les objectifs fixés par la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

Indépendance énergétique, création d’emplois, production d’engrais naturel… produire du gaz renouvelable, c’est plus que produire de l’énergie !

Au-delà des enjeux liés à l’énergie, à la réduction des émissions de CO2 et aux déchets, la méthanisation apporte des atouts incontestables et multiples :

- Indépendance énergétique : le gaz vert produit en France pourrait couvrir 20 % des besoins avant 2030, 100 % en 2050.

- Développement d’une économie circulaire pour les territoires :

  • Solution vertueuse pour le traitement et la valorisation des déchets issus des exploitations et des territoires ;
  • Production d’un engrais naturel, le digestat, qui se substitue aux engrais minéraux d’origine fossile.
  • Valorisation des exploitations ;
  • Développement d’une agriculture durable et pérenne économiquement au travers de la diversification des revenus des agriculteurs ;
  • Production d’un engrais naturel, le digestat, qui se substitue aux engrais minéraux d’origine fossile.
  • Levier de l’agro-écologie .

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI