Sète - Sète agglopôle Méditerranée veut lutter contre l'élévation du niveau de la mer

Sète - Sète agglopôle Méditerranée veut lutter contre l'élévation du niveau de la mer

Sète - Sète agglopôle Méditerranée veut lutter contre l'élévation du niveau de la mer

Par Sète agglopôle méditerranée, le 17 Février 2022

Sète agglopôle Méditerranée rejoint la communauté Sea’ties des territoires engagés pour lutter contre l’élévation du niveau de la mer

 

Jeudi 10 février 2022, à Brest, Sète agglopôle Méditerranée et ses 14 communes ont rejoint la communauté Sea’ties des territoires mobilisés autour de l’adaptation à l’élévation du niveau de la mer à l’occasion du One Ocean Summit, sommet mondial pour la protection des océans organisé par la France dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne. 

 

Sea’ties (contraction de mer et de ville en anglais) est une initiative de la plateforme Océan et climat avec le soutien de Bloomberg philantropies. Dans cette tribune, les édiles du monde entier appellent à prendre des mesures pour faire face à l’élévation du niveau de la mer.

« Nous avons signé cette déclaration afin de témoigner des actions déjà réalisées par Sète agglopôle Méditerranée dans l’adaptation aux risques littoraux et aller plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique » précise François Commeinhes. Sur le bassin de Thau, la protection du littoral fait figure de préoccupation majeure depuis de nombreuses années.

 

Un engagement et des actions concrètes

 

Sète a ainsi accueilli le premier projet pilote franco-européen de lutte contre l’érosion côtière co-financé par l’Europe, la Région, l’Etat et le Département. Cet effort se poursuit avec la réhabilitation du lido de Frontignan et une étude stratégique de gestion du trait de côte sur Marseillan. Le Bassin de Thau est un des sites pilote de l’Atelier des territoires, initié par la DREAL Occitanie pour faire émerger une stratégie d’aménagement et de résilience littorale. SAM se tourne également vers l’innovation à travers des atténuateurs de houle naturalisés ou le réusage des eaux usées pour lutter contre les remontées salines. Avec le Blue Thau lab initié par le SMBT, le territoire expérimente des solutions d’adaptation de pointe en lien avec des start-ups et les scientifiques.

 

Faire en sorte que les villes soient sûres, résilientes et durables face au changement climatique, c’est tout l’enjeu de la signature de cette déclaration. « Après des années de lutte où l’homme pensait pouvoir maitriser la nature est venu le temps de l’adaptation » souligne François Commeinhes qui est intervenu, à travers une vidéo, ce jeudi au One Ocean Summit organisé du 9 au 11 février à Brest.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI