Frontignan - Un café solidaire pour toutes et tous à la maison de retraite Anatole-France

Frontignan - Un café solidaire pour toutes et tous à la maison de retraite Anatole-France

Frontignan - Un café solidaire pour toutes et tous à la maison de retraite Anatole-France

Par ville de Frontignan, le 09 Février 2022

Un nouveau lieu de vie multi partenarial ouvrira ses portes aux résidents de l’Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes Anatole-France (EHPAD) ainsi qu’à tous ceux et toutes celles qui le souhaitent, dès l’été prochain.

Répondant à l’appel à projets national destiné à ouvrir les Ehpad sur la vie locale, « Un tiers lieu dans mon Ehpad », lancé en septembre 2021 par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et soutenu en Occitanie par l’Agence régionale de santé (ARS), l’Ehpad Anatole-France a été retenu pour son projet de café solidaire ouvert à toutes et tous au sein de son établissement.

Le projet a été coconstruit avec les élu·e·s et les services de la Ville, notamment le CCAS et le service jeunesse (espace Kifo) mais aussi avec des associations locales comme Vivre à la maison de retraite, le club les Solidaires Intergénérations ou encore les Petits frères des pauvres.

Un local adapté et équipé

Installé dans un ancien garage de près de 100m², mitoyen de l’Ehpad, le café solidaire, équipé d’un baby-foot et d’un flipper, sera ouvert tous les après-midi et animé, à tour de rôle, par les différents partenaires, notamment les jeunes de l’espace Kifo et les bénévoles des associations.

Des actions partagées

Les matins, lorsque le tiers-lieu ne sera pas investi en tant que café, l’espace pourra être utilisé par les partenaires pour diverses actions et animations (concerts, expositions, ateliers peinture…), avec des équipements à disposition. Ce nouveau lieu de vie permettra ainsi de proposer de multiples activités et de provoquer de nombreux échanges entre les générations et les différents types de publics. Des enfants de l’école Anatole-France située juste en face aux résidents de l’Ehpad en passant par les habitants du quartier, tout le monde y sera bienvenu, au mieux dès juillet 2022, au pire en septembre.

La genèse du projet

Aurélie Masson, directrice des maisons de retraite publiques de Frontignan la Peyrade, ravie du succès du projet collectif, en explique la genèse : « Tout est parti de boutades de résidents qui disaient vouloir un babyfoot et un flipper. Alors que nous n’avions pas l’espace pour cela, nous nous sommes demandés comment on pourrait y arriver. L’appel à projet lancé par la CNSA nous a interpelés, nous avons travaillé avec les résidents, le personnel, les élus et les services de la Ville afin d’élaborer un projet viable. Nous avons postulé et nous avons gagné ! »

La parole des élu·e·s

« La municipalité a contribué à l’élaboration de ce projet avec l’Ehpad et c’est une excellente nouvelle qu’il ait été retenu. Ce tiers-lieu favorisera ainsi les liens entre toutes et tous et apportera un souffle nouveau aux résidents et à l’ensemble du quartier » se félicitent le maire, président du CCAS, Michel Arrouy et  Renée Duranton-Portelli, maire-adjointe déléguée aux personnes âgées et au lien entre générations

 

« Un tiers-lieu dans mon Ehpad » en chiffres :

  • 363 postulants dont 27 en Occitanie
  • 25 projets retenus sur le plan national
  • 2 projets financés par la CNSA en Occitanie (+ 8 financés par l’ARS)
  • 1 dans l’Hérault, à Frontignan la Peyrade
  • Coût du projet à Frontignan : 174 822 €
  • Financement CNSA : 124 379 €

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI