Agde - 3 mineurs en garde à vue à Agde pour avoir tiré avec un fusil sur des véhicule en circulation et blessé un homme

Agde - 3 mineurs en garde à vue à Agde pour avoir tiré avec un fusil sur des véhicule en circulation et blessé un homme

Agde - 3 mineurs en garde à vue à Agde pour avoir tiré avec un fusil sur des véhicule en circulation et blessé un homme

Par Source parquet de Béziers, le 24 Janvier 2022

Le samedi 22 janvier 2022 vers 21h30, les pompiers et les policiers du commissariat de police d’Agde intervenaient sur la voie publique à proximité du Cap d’Agde pour porter assistance à un homme de 26 ans domicilié en Haute-Garonne qui venait de recevoir une balle sous la fesse gauche alors qu’il conduisait son véhicule sur la RD 612, avec sa compagne côté passager, et qu’il revenait d’un dîner chez ses parents à Vias (34). Les policiers constataient que la portière avant gauche était perforée par ce qui ressemblait à un impact de balle. Le blessé était transporté au CHU de Montpellier où lui était retiré un projectile de 22 long rifle (ITT 4 jours).

 

Les policiers du commissariat d’Agde faisaient le lien avec trois plaintes reçues dans la journée pour des dégradation par balle de trois véhicules qui circulaient la nuit précédente dans le même secteur. La brigade anti-criminalité (BAC) procédaient à des surveillances nocturnes dans les alentours et entendaient un nouveau coup de feu leur permettant de repérer un jeune homme sortir sur le toit de sa maison pour y ramasser des objets. Sachant que le père de celui-ci était chasseur et détenait des armes, il était procédé avec l’accord du magistrat du parquet de Béziers à l’interpellation du fils et à une perquisition du domicile dès la première heure légale, soit 6 heures du matin le 23 janvier.

 

Placé en garde à vue du chef de tentative de meurtre, ce jeune homme de 13 ans, collégien en classe de 4ème, a affirmé au cours de sa première audition qu’il avait effectivement utilisé une carabine 22 long rifle de son père, avec lunette de visée, pour tirer uniquement sur des mouettes depuis la fenêtre de sa chambre dans la soirée du vendredi 21 janvier. Puis il affirmait que deux copains également mineurs l’avaient rejoint le lendemain en apportant plusieurs dizaines d’autres balles de calibre 22 long rifle, et qu’il était allé tirer en leur présence dans la soirée du samedi 22 janvier, d’abord sur un talus à proximité de la RD 612, puis, « par jeu » , sur un véhicule en circulation qu’il avait réussi à atteindre. Ils étaient allés ensuite dîner chez lui vers 21 heures, puis étaient retournés tirer plusieurs projectiles. Son copain de 14 ans, lui aussi collégien en classe de 4ème, aurait alors tiré à son tour sur un véhicule en circulation et ils auraient entendu l’impact du projectile sur le carrosserie. Puis, toujours selon ses dires, lui-même retirait à son tour, visant prétendument le mur d’en face, mais il avait touché une voiture qui passait à grande vitesse. La voyant freiner, il prenait peur et dissimulait l’arme et les munitions, puis il allait récupérer la vingtaine de douilles laissées la veille sur le toit sous la fenêtre de sa chambre. Il affirmait regretter son comportement, ayant pris conscience de sa dangerosité.

 

Son copain de 14 ans était placé à son tour en garde à vue le 23 janvier à 16h25 par les policiers du commissariat d’Agde, puis le troisième mineur, âgé de 17 ans, à 18h50. Leurs auditions sont en cours.

 

A cette heure, six victimes de dégradations par balle de leur véhicule se sont manifestées auprès du commissariat de police d’Agde.

 

Le parquet de Béziers a prolongé la garde à vue du collégien de 13 ans et décidera dans la journée du 24 janvier des suites judiciaires à l’issue des gardes à vue des trois mineurs.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI