Occitanie - Nomination de Rémi Roux à la présidence de l'URSCOP Occitanie

Occitanie - Nomination de Rémi Roux à la présidence de l'URSCOP Occitanie

Occitanie - Nomination de Rémi Roux à la présidence de l'URSCOP Occitanie

Par Les Scop & Scic d'Occitanie, le 16 Novembre 2021

Après avoir co-présidé l’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie pendant deux ans, Rémi Roux a été élu, Président lors du conseil d’administration qui s’est tenu le 8 octobre 2021.

Réunis le 8 octobre dernier à Toulouse à l’occasion du Congrès régional des Scop et Scic d’Occitanie, les membres du conseil d’administration de l’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie ont désigné leur nouveau Président Rémi Roux.


Rémi Roux, issu d’une famille nombreuse de 9 enfants, est né en 1965. Après une école de commerce, il travaille, pendant une quinzaine d’années, dans les services marketing et commercial de PME agroalimentaires.
En 2003, avec deux amis d’école, il créé la Scop Ethiquable. Basée à Fleurance (Gers), cette entreprise, agréée ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale), conçoit et fabrique des produits alimentaires Bio et issus du Commerce équitable. En 2020, ce sont plus de 30 millions de produits Ethiquable qui ont été vendus dans 10 000 supermarchés en France.
Et avec la construction d’une chocolaterie à Fleurance en 2020, c’est la production principale qui a été relocalisée dans le Gers.

Rémi Roux est, par ailleurs, membre fondateur du Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (Mouves) en 2009. Et il occupe également, depuis 2012, la fonction de Président de l’Union Régionale des Scop Occitanie – pôle Pyrénées.

Pour Rémi Roux, le nouveau Président de l’URSCOP Occitanie : « La région Occitanie est parmi les plus dynamiques en développement et en création de Scic et Scop en France. Il faut poursuivre cette belle croissance, et affirmer notre position dans l’économie de notre belle région. Les Scop ont toujours été en avance depuis le début du siècle dernier, pour améliorer les conditions de travail des salariés. Dans les années à venir, c’est l’enjeu du dérèglement climatique qui va devenir majeur. Là encore, les Scop et Scic doivent agir pour être motrices de la transition écologique et sociétale. Les entreprises doivent prendre ce virage nécessaire. Le profit personnel ne peut plus primer sur l’avenir des générations futures, et de la vie sur la planète. Dans les Sociétés coopératives, c’est le bien commun qui est l’objectif premier de toutes et tous. Et c’est ce qui nous permettra d’être au premier rang des acteurs du changement économique à venir.»

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI