Europe - Frontière Pologne-Bélarus: les députés inquiets face à la crise humanitaire et politique

Europe - Frontière Pologne-Bélarus: les députés inquiets face à la crise humanitaire et politique

Europe - Frontière Pologne-Bélarus: les députés inquiets face à la crise humanitaire et politique

Par UNION EUROPEENNE, le 11 Novembre 2021

L'UE doit être unie dans sa réponse à l'instrumentalisation inhumaine des migrants par le régime bélarusse, ont déclaré les députés lors d'un débat mercredi.

Pendant le débat en plénière avec le Chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, mercredi après-midi, les députés ont fait part de leur profonde inquiétude face à la crise dramatique qui se déroule en ce moment à la frontière entre la Pologne et le Bélarus. Par ailleurs, ils ont à nouveau fermement condamné la tactique actuelle du régime dictatorial bélarusse consistant à canaliser des flux de migrants vers les frontières extérieures de l'UE afin d’aggraver la situation avec les pays voisins, en particulier la Pologne, pour se venger des sanctions de l'Union européenne.

Josep Borrell a répété que l'UE était actuellement engagée dans des efforts diplomatiques de grande envergure avec les pays d'origine dans le but de trouver des solutions et d’empêcher le trafic de migrants arrivant de la sorte. Parallèlement, il a insisté sur le fait que les autorités bélarusses devaient fournir une aide humanitaire aux personnes piégées dans la zone frontalière bélarusse, notamment en donnant un accès à la région aux organisations humanitaires et en prévoyant des couloirs humanitaires. Il a également annoncé un prochain débat sur des sanctions de l'UE élargies.

Des migrants pris au piège entre les forces de sécurité

Durant le débat, plusieurs députés se sont alarmés de la détérioration de la situation humanitaire à la frontière entre la Pologne et le Bélarus, où des migrants sont coincés entre les forces frontalières et exposés à des conditions météorologiques hivernales. Ils ont appelé les autorités polonaises à mettre un terme aux refoulements agressifs de migrants vers le Bélarus, et demandé l’aide des agences de l’UE pour gérer la situation humanitaire, déplorant que cette aide ait été refusée jusqu’ici. D’autres ont souligné l’urgence pour les organisations humanitaires d’accéder directement à la zone frontalière entre les deux pays afin d’aider les migrants bloqués sur place.

 

Certains députés ont appelé à l’utilisation de fonds européens pour construire une barrière physique protégeant les frontières extérieures de l’UE contre les passages clandestins et les attaques hybrides, tandis que d’autres ont fermement rejeté cette idée. D’autres députés enfin ont insisté sur la nécessité pour l’UE d’imposer de nouvelles sanctions au Bélarus, tout en soulignant que le gouvernement russe jouait un rôle en coulisse dans la crise en cours et en appelant à un dialogue avec Moscou pour trouver des solutions.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI