Occitanie - Seniors et dépendance : la nécessité d'une vraie réforme

Occitanie - Seniors et dépendance : la nécessité d'une vraie réforme

Occitanie - Seniors et dépendance : la nécessité d'une vraie réforme

Par Bonjour Senior, le 28 Octobre 2021

Virage domiciliaire souhaité par le Gouvernement : les seniors pas encore prêts

 

La start-up Bonjoursenior.fr est une plateforme gratuite dédiée à l’accompagnement des seniors dans leur quotidien. Face au contexte encore flou et incertain concernant la prise en charge de la dépendance et l’adaptation du logement, Bonjour Senior tire aujourd’hui la sonnette d’alarme : les seniors ne sont pas prêts !

L’exécutif face aux questions du grand-âge : entre reculs et attentes

 

Malgré une demande croissante des seniors pour vieillir à domicile, la très attendue loi Grand Âge est passée à la trappe. Cet abandon a été partiellement contrebalancé par l’annonce du déblocage de 400 millions d’euros par Jean Castex (PLFSS 2022) pour restructurer le secteur du grand âge.

Face au « parcours du combattant » pour adapter son logement au vieillissement, le Premier ministre a également annoncé la création d’un guichet unique sur le modèle de MaPrimeRenov’ sensé faciliter l’accès aux dispositifs d’aides. Mission a donc été confiée à Emmanuelle Wargon, ministre chargée du logement et à Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’autonomie, de définir d’ici à l’horizon 2022 les modalités d’une aide financière permettant d’améliorer l’accessibilité et la sécurité de leur domicile. Un axe essentiel pour soutenir le maintien à domicile, cependant encore bien flou.

 

L’adaptation du logement au vieillissement, une problématique cruciale pour permettre le maintien à domicile

Globalement bien portants (82,25 % de seniors se considèrent en effet complètement autonomes), les plus de 65 ans n’anticipent ni les situations de dépendance ni l’adaptation de leur logement.

Malgré une image globalement négative des EHPAD (41,5 % des seniors ont une image dégradée de l’EHPAD depuis la crise sanitaire) et un habitat souvent mal agencé et peu accessible, les seniors semblent se sentir peu concernés par les questions d’accessibilité ou de sécurité de leur lieu de vie. 59,25 % des plus de 65 ans interrogés considèrent en effet que leur logement est adapté au vieillissement, quand dans les faits, le Gouvernement notait dès 2016 que « 6 % seulement des logements sont adaptés à la vie quotidienne de personnes en perte d’autonomie, et 450 000 chutes ont lieu chaque année, dont 62 % à domicile". Pour répondre à cette problématique, l’annonce de la création de MaPrimAdapt’ pour soutenir l’adaptation du logement début 2022 devrait permettre d’adapter 425 000 logements.

Cependant, en matière d’accès aux dispositifs d’adaptation du logement pour les seniors, Jean Castex le reconnaissait lui-même le 23 septembre dernier, il s’agit d’un « parcours du combattant ».

Ainsi, 72,82 % des seniors n’ont aucun ordre d’idée du budget à investir pour adapter leur logement et parmi eux, 64,29 % souhaitent investir moins de 2 000 €. Un budget en net contraste avec le coût réel d’une adaptation lourde du logement, généralement conséquent (en moyenne entre 4 000 à 8 000 € pour l’installation d’un monte-escalier, environ 5 000 € pour une douche sécurisée).

Et si de nombreux dispositifs permettent d’aider à financer les travaux d’adaptation, les plus de 65 ans manquent d’informations sur ces sujets. 54,5 % seulement des personnes interrogées savent qu’elles peuvent bénéficier d’avantages fiscaux tels que le crédit d’impôt ou la TVA réduite (pourtant accessibles à tous les contribuables seniors qu’ils soient imposables ou non). Les aides des caisses de retraite restent, elles aussi, trop peu sollicitées par les assurés. 52,5 % des personnes interrogées seulement savent qu’elles peuvent être aidées par la CNAV ou la MSA. Et même lorsque les personnes sont informées, les démarches pour en bénéficier sont souvent lourdes et complexes et ces dispositifs ne couvrent pas suffisamment les frais engagés.

Pour retrouver les résultats complets de l’enquête Bonjour senior : https://www.bonjoursenior.fr/wp-content/uploads/2021/10/enquete-bs-adaptation-logement.pdf

Faciliter le parcours des seniors dans l’accès aux solutions alternatives de maintien à domicile

 

Bonjour senior accompagne gratuitement les seniors dans leurs projets de maintien à domicile (adaptation du logement, aide à domicile, téléassistance...). Lancée fin 2018, la start-up a vu son chiffre d’affaires s’envoler et ses effectifs tripler en 3 ans. La start-up devrait ainsi atteindre les 2 millions d’euros de CA et prévoit 5 nouvelles embauches d’ici la fin de l’année.

Et c’est particulièrement depuis le début de la crise sanitaire que les demandes ont explosé
sur la plateforme. Avec les confinements, de nombreux seniors ont en effet réalisé la nécessité d’adapter leur logement afin de bien vieillir à domicile. En 2021, ce sont ainsi 20 000 personnes âgées qui ont été accompagnées pour adapter leur logement au vieillissement ou bénéficier d’une aide à domicile, soit trois fois plus que l’an passé.

La hausse massive du recours aux services de Bonjour senior s’explique en grande partie par l’absence d’anticipation des seniors sur les questions de perte d’autonomie ainsi que par un manque d’information sur les aides financières pour adapter leur logement.

Si la start-up se félicite donc d’avoir pu orienter et accompagner un nombre croissant de seniors, elle alerte aujourd’hui le gouvernement sur la nécessité d’un vrai projet de loi pour répondre aux enjeux majeurs de la perte d’autonomie et pour anticiper au mieux le vieillissement croissant de la population.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI