Frontignan - La Ville et le CPIE du Bassin de Thau renouvellent leur engagement mutuel jusqu'en 2026

Frontignan - La Ville et le CPIE du Bassin de Thau renouvellent leur engagement mutuel jusqu'en 2026

Frontignan - La Ville et le CPIE du Bassin de Thau renouvellent leur engagement mutuel jusqu'en 2026

Par ville de Frontignan, le 31 Octobre 2021

Signée vendredi 22 octobre, en mairie, cette convention cadre vise à formaliser le partenariat entre les deux parties pour agir conjointement pour la transition écologique.

La Ville de Frontignan la Peyrade, représentée par son maire, Michel Arrouy, Loïc Linares, conseiller communautaire délégué à l'aménagement durable et à la transition démocratique et Olivier Laurent, adjoint délégué à la transition écologique, à la prévention des risques et la qualité de l'air, a accueilli la présidente du Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) Bassin de Thau, Annie Favier Baron pour la signature de la convention qui les lient pour les 6 années à venir.

Le CPIE

Le CPIE BT est une association au service de l’intérêt général qui agit en faveur du développement durable en menant des projets d’ingénierie de l'environnement, d’activités de loisirs et de découverte, d’animations scolaires et des actions de formations et de communication. L’objectif commun de ces actions est la mise en réseau des acteurs du territoire et la préservation des richesses locales.

Véritable réseau associatif, elle coordonne avec ses 20 membres, des actions pour la transition écologique, en partenariat avec les acteurs du territoire de Thau.

Ses projets s’articulent autour de 6 grands pôles :

  • Mettre en réseau les acteurs : animation d’un réseau infra-territorial permettant de mener des projets mutualisés, participation aux outils de gestion du territoire, ...
  • Sensibiliser et éduquer les publics : animations d’éducation à l’environnement et au développement durable à destination de tous les publics, évènementiels, écotourisme, ...
  • Accompagner les territoires : concertation territoriale, Agendas 21, agriculture durable sur terre et mer, agritourisme, mise en place de circuits-courts sont autant d’actions menées dans le domaine du développement durable local ;
  • Observer et protéger la biodiversité (terre et mer) : coordination d’études en sciences participatives, campagne Ecogestes pour une plaisance durable, espèces exotiques envahissantes, actions autour de la Trame Verte et Bleu, valorisation de la faune et la flore ...
  • Concevoir et partager les ressources : création et diffusion d’outils pédagogiques (malles, expositions, livrets) et expertise en communication ;
  • Former les acteurs : Capitalisation et transmission de connaissances par la réalisation de formations qualifiantes.
  • Au-delà des 2856 adhérents et 84 professionnels qui œuvrent au quotidien auprès du CPIE BT, ce sont ainsi plus de 45 000 personnes qui sont sensibilisées chaque année par les actions menées par l’association et ses partenaires.

Un partenariat au long cours

À travers ses compétences et ses politiques publiques, la commune a soutenu plusieurs projets du CPIE BT ces dernières années (projets pédagogiques scolaires, évènementiel, Paniers de Thau ...).

Aujourd’hui pleinement engagée dans la transition écologique, la commune de Frontignan souhaite inscrire son partenariat avec le CPIE BT dans le cadre d’une convention cadre pluriannuelle afin de réaffirmer sa volonté d’agir dans cette voie avec l’appui de l’association.

Cet engagement pour les 6 années à venir (2021 – 2026) prend la forme d’une convention cadre qui s’inspire des préconisations de l’Etat figurant dans la circulaire du 18 janvier 2010 relative aux relations entre les pouvoirs publics et les associations, et dans la circulaire du 29 septembre 2015 relative aux nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations.

« Plus qu’une simple collaboration, c’est un véritable partenariat qui permet de créer du lien et du sens, que nous renouvelons aujourd’hui », a déclaré Annie Favier Baron.

« Nous avons l’ambition de continuer à être un laboratoire d’expérimentation en faveur de la transition écologique. Il est important, dans la période que nous vivons, de pas être attentiste et d’être dans l’action », a quant à lui déclaré Michel Arrouy.

Et Loïc Linares d’ajouter, « Ce sont vos riches compétences et la diversité des publics que vous touchez qui sont particulièrement importantes pour la Ville et les actions que nous désirons mener ensemble ».

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI