Grabels - Le département de l'Hérault joue à la roulette russe !

Grabels - Le département de l'Hérault joue à la roulette russe !

Grabels - Le département de l'Hérault joue à la roulette russe !

Par Le Maire de Grabels René REVOL, le 15 Octobre 2021

Début des travaux du LIEN : le département de l’Hérault joue à la roulette russe

Le Conseil départemental de l’Hérault prit en flagrant délit de mensonge. Alors que le récent avis indépendant de la Mission régionale d’autorité environnementale (MRAe) et celui du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) remettent en cause l’utilité du tracé du LIEN, le Président du Département et le Préfet de l’Hérault engagent des travaux alors que la procédure du Conseil d’Etat est toujours en cours.

Grand projet inutile, les institutionssemblent jouer avec l’argent public sur un projet plus que contesté, en dehors de tout cadre légal et au mépris de la plus haute juridiction administrative, des rapports environnementaux et de la santé des habitants. Rappelons que le LIEN est un projet autoroutier pensé en 1988 à l’époque du « tout-voiture ». À l’heure où les scientifiques du GIEC alertent sur les conséquences désastreuses du changement climatique sur le vivant et la biodiversité, de tels projets comme celui du LIEN apparaissent comme désuets, inutiles et dangereux.

Alors que j’avais appelé au calme et à la responsabilité ce mardi 15 octobre sur une radio locale, proposant à l’ensemble des acteurs de se retrouver autour d’une table et d’envisager des solutions alternatives quisoient plus respectueuses de la nature et d’une mobilité décarbonnée, le Département s’entête dans une stratégie agressive. Nous en prenons acte.

Si le Département engage les travaux sans attendre la décision du Conseil d’Etat, nous mènerons une action judiciaire pour mettre fin à ce déni de justice. Il serait ahurissant qu’une marée de béton soit coulée pour réaliser un échangeur de trois niveaux qui finirait probablement par être annulé.

Mandaté par deux fois en 2014 et 2020 par les électeurs de Grabels pour m’opposer à ce tracé nous exigeons par conséquent l’arrêt immédiat des travaux du LIEN et nous réitérons notre proposition de dialogue constructif.

 

Le Maire de Grabels, René REVOL.

 

Photo d'illustration site ville de Grabels

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI