Hérault - RN 34 - Immigration : et si on vous laissait enfin décider ?

Hérault - RN 34 - Immigration : et si on vous laissait enfin décider ?

Hérault - RN 34 - Immigration : et si on vous laissait enfin décider ?

Par Rassemblement National de l’Hérault, le 09 Octobre 2021

Insécurité, chômage, islamisme, bouleversement de son identité : l’Hérault subit de plein fouet les conséquences des politiques migratoires décidées au niveau national comme au niveau local sans aucune approbation populaire.

 

La lubie immigrationniste de ses responsables locaux se vérifie, hélas, à tous les échelons administratifs. De la Région Occitanie qui a grassement subventionné l’accueil des clandestins à hauteur d’un demi-milliard d’euros depuis 2016, au Département de l’Hérault qui  consacre 45 millions d’euros par an à de soi-disant « mineurs non accompagnés », bien souvent ni mineurs ni seuls mais se déplaçant au contraire en bandes organisées redoutables ; en passant par le maire de Montpellier Michaël Delafosse qui fut l’un des plus prompts à ouvrir les portes de sa ville déjà rongée par l’insécurité aux migrants afghans : les exemples de cette folie migratoire sont légions. Tous soutiennent les ONG d’extrême-gauche complices des passeurs et des trafiquants d’êtres humains qui, à l’instar de SOS Méditerranée, sont responsables de tant de victimes au large de nos rivages.

 

Plus que jamais, les militants du Rassemblement National de l’Hérault sont rassemblés derrière leur candidate Marine Le Pen et son engagement pour rendre au Peuple français une parole trop longtemps confisquée. Par la voie du référendum, mode de scrutin dont aucune norme nationale ou supranationale ne pourra remettre en cause la légitimité, elle soumettra dès son accession à la présidence de la République un projet de loi axé sur sept propositions :

 

1- Arrêt de l’immigration massive qui rend l’assimilation des individus impossible ;

2- Interdiction de la régulation des migrants ayant illégalement franchi la frontière française afin de prévenir tout appel d’air migratoire ;

3- Expulsion des délinquants et criminels étrangers pour soulager nos prisons et nos services de police ;

4- Instauration de la priorité nationale dans les logements sociaux, les aides sociales et l’accès à l’emploi afin que les Français soient les premiers servis dans leur propre pays ;

5- Fin du droit du sol qui a transformé en immigration de peuplement ce qui était au départ une immigration de travail ;

6- Interdiction du communautarisme dans la Constitution, car la République ne reconnaît qu’une seule communauté, à savoir la communauté française ;

7- Affirmation de la supériorité de la Constitution française sur les normes internationales, car la volonté populaire doit être souveraine.

 

Les militants du RN de l’Hérault seront samedi prochain sur le terrain pour porter à la connaissance des habitants ces mesures de bon sens pour quiconque veut défendre le droit de la France à rester maîtresse de son mode de vie, de ses traditions, de ses libertés, en somme : à rester elle-même.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI