Sète - François Commeinhes élu vice-président de l'Association française du conseil et communes des régions d'Europe

Sète - François Commeinhes élu vice-président de l'Association française du conseil et communes des régions d'Europe

Sète - François Commeinhes élu vice-président de l'Association française du conseil et communes des régions d'Europe

Par ville de Sète, le 01 Octobre 2021

François Commeinhes élu vice-président de l’Association française du conseil et communes des régions d’Europe


François Commeinhes, maire de Sète, président de Sète Agglopôle Méditerranée et ancien membre du Comité des régions d’Europe, a été élu ce jour vice-président de l’Association française du conseil des communes et régions d’Europe (AFCCRE) qui tenait sa 7ème Université Européenne à Strasbourg.

Déjà membre du comité directeur et du bureau de l’AFCCRE depuis 2017, François Commeinhes siègera sous la présidence de Philippe Laurent, Maire de Sceaux (92), Conseiller Régional d’ile de France, et aux côtés de 11 autres vice-présidents parmi lesquels Fréderic Berry, Président de la collectivité Européenne d’Alsace, Louis Giscard d’Estaing, maire de Chamalières, Léonord Moncond’hui, Maire de Poitiers ou encore Johanna Rolland, Maire de Nantes et Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie.

« C’est un honneur et une grande joie de pouvoir m’impliquer plus encore au sein de cette association plurielle, qui rassemble et représente les collectivités françaises à l’échelle de l’Europe, et dont nous avions accueilli une délégation il y a 3 ans dans le cadre des Rencontres franco-allemandes » a déclaré François Commeinhes, à l’annonce de son élection.

Fondée en 1951, l’AFCCRE assiste et conseille un réseau constitué de plus de 1 000 collectivités territoriales (communes, groupements de communes,  départements et régions) dans leurs activités et démarches européennes comme la recherche d’informations, de contacts et de financements pour leurs projets transnationaux.

Elle assure une veille permanente de la réglementation communautaire afin de permettre aux collectivités territoriales d’anticiper les conséquences sur le plan national.

« Dès ma première élection en 2001, j’ai instauré un dialogue fructueux avec l’Union européenne, pour porter l’idéal qu’elle représente et faire bénéficier nombre de nos projets de financements communautaires », souligne François Commeinhes. « Je me réjouis donc d’intégrer les instance dirigeantes de cette association, important lieu de dialogue et de défense des intérêts des collectivités locales, juste avant la présidence française de l’Union européenne ».

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI