Hérault - Routes Durables : des travaux d'entretien, respectueux de l'environnement !

Hérault - Routes Durables : des travaux d'entretien, respectueux de l'environnement !

Hérault - Routes Durables : des travaux d'entretien, respectueux de l'environnement !

Par Département de l'Hérault, le 23 Septembre 2021

Le Département expérimente un procédé innovant et écologique qui consiste à recycler la chaussée sur place.

Comme un train, les engins effectuent chaque étape de ce retraitement l’un après l’autre.

En 2020, entre Salasc et Mourèze le Département a utilisé un mélange composé de 30% d’agrégats recyclés d’anciennes chaussées et d’un liant à base d’huile de pin et de résidus de l’industrie papetière. Cet enrobé est fabriqué à froid pour dépenser moins d’énergie et libérer moins de gaz à effet de serre.

Conscient des enjeux de la transition énergétique, le Département expérimente aujourd’hui de nouvelles actions pour la réfection de ses routes avec les chantiers menés par Eurovia et Colas concernant 26 km de chaussée au niveau des communes de Saint-Mathieu-de-Tréviers RD26, Sainte-Croix-de-Quintillargues RD109, Assas RD109, Montarnaud RD619, Marseillan RD51 et RD612. La fin des travaux est prévue la semaine du 18 octobre.

Ils se déroulent en 2 étapes :

  • mi-septembre, les sections seront retraitées et les véhicules pourront de nouveaux circuler à allure réduite pendant 3 semaines, durée nécessaire au murissement de la couche retraitée.
  • mi-octobre, les couches de roulement, qui permettent une adhérence optimale, seront posées avant un retour à une circulation normale.

Deux autres sections de routes départementales seront réalisées en début d’année prochaine.

Cette solution vise à renforcer la chaussée en réemployant les matériaux en place, pour renforcer la structure et améliorer le cadre de vie tout en limitant l’impact environnemental :

  • Faible émission de CO2 (pas de terrassement, peu de transport par camion, application à froid)
  • Economie des ressources (apport en matériaux limité, voir nul)
  • Economie financière (coût moindre)

Elle nécessite l’intervention de plusieurs engins formant « le train de retraitement » : une semi-remorque cuve à eau, une semi-remorque cuve à liant, un atelier de fragmentation (raboteuse), un atelier de malaxage qui ajoute le liant, un finisseur qui permet de répandre l’enrobé retraité, et des rouleaux vibrants, pneumatiques pour le compactage de la nouvelle couche ainsi recréées.

Le Département s’engage pour une route plus verte

Avec 4 500 km de routes départementales, le Département est un acteur de premier plan en termes de mobilités et d’infrastructures routières. Il développe un réseau cohérent, qui répond aux demandes des citoyens et aux enjeux climatiques et écologiques.

Le Département a multiplié ces dernières années les actions écologiques. Aux abords des routes, tout est mis en œuvre pour le maintien de la biodiversité : zéro phyto, fauchage raisonné, plantation d’arbres et aménagements paysagers le long des RD, opération de sensibilisation Stop aux déchets, écuroducs, nichoirs, hôtels à insectes... Le planning des travaux est toujours étudié pour limiter l’impact sur l’environnement.

Point d’orgue de cette politique, l’Assemblée départementale a adopté le 10 mai dernier le plan routes et biodiversité. Cet outil permet d’aborder la conception, l’entretien et l’exploitation des routes départementales en tenant compte des différents milieux naturels à chaque étape d’intervention. 34 actions concrètes permettent de réduire l’impact des routes sur les milieux naturels et les espèces terrestres, aquatiques et nocturnes.

A la pointe de l’innovation routière, le Département expérimente sur ses chaussées des enrobés recyclés ou végétaux, posés à froid pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. A Montady, la traverse ainsi aménagée s’éclaire à l’approche d’une voiture, ce qui permet de réduire de plus de 50% la consommation électrique. A Olonzac, c’est un parking qui permet de récupérer et stocker l’énergie générée par le rayonnement solaire sur des enrobés.

Pour mettre le cap sur les mobilités douces, le Département accompagne et encourage chaque personne qui souhaite agir en modifiant ses habitudes de transport. Prêt de vélos, subvention et aide à l’acquisition d’un VAE, équipement et développement des pistes cyclables, mise en place du réseau de covoiturage RéZopouce... Chaque coup de pédale donné est une avancée pour une planète en meilleure santé !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI