ACTUALITÉS : GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de Bastir Occitanie

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de "Bastir Occitanie"

Loin d'être une simple réunion, le week-end du 14 au 16 octobre 2016 a été pour le mouvement "Bastir" l'occasion de lancer à L'Isle-Jourdain (Gers) l'équivalent d'une véritable assemblée constitutive le 14, dont l'acte fondateur symbolique aura été, après le renouvellement du bureau du "comitat" local "Bastir - Gascogne Toulousaine", l'adoption à l'unanimité de l'abandon symbolique de l'ancien logotype "Bastir !" au profit de "Bastir Occitanie".

Issu du "manifeste occitaniste", le mouvement "Bastir" a d'abord été rodé en 2013 pour les élections municipales de 2014. Les militants attachés à la sauvegarde de leur culture millénaire Occitane ont donc intégré en 2013 diverses listes dans toute l'Occitanie avec cette étiquette "Bastir" afin de porter leurs revendications dans le débat public. 

Ainsi, en 2014, L'Isle-Jourdain se démarquait par la présence aux élections municipales d'une liste dite "Alternative" (tête de liste : Jean-Luc Davezac) entièrement constituée de membres de "Bastir". A Saint-Lys (ville voisine en Haute-Garonne), une autre liste "Alternative" comprenait elle aussi en son sein des adhérents "Bastir". Idem, des candidats sur Auch ont été eux aussi étiqueté "Bastir"...

Présent par la suite aux élections départementales, on retrouve des encartés "Bastir" dans un groupe créé à l'occasion de cette échéance électorale, l'alliance "Libres et Indépendants pour le Gers (LIG)", groupe présent sur 7 cantons et qui a dépassé les prévisions en obtenant un pourcentage supérieur à des partis d'envergure eux pourtant implantés depuis plusieurs décennies.

Le mouvement "Bastir" est un peu moins visible au moment pourtant crucial des élections régionales de décembre 2015, quoique présent sur les listes "Le Bien Commun" dans 10 départements d'Occitanie.

A la suite de ces élections, "Bastir" se mobilise au moment du débat sur le choix du nom de la région : logiquement, à partir du mois d'avril 2016, les militants du "comitat Bastir - Gascogne Toulousaine" investissent le terrain pour, plus de 20 000 tracts à l'appui, convaincre les citoyens du Gers, de la Haute-Garonne et du Tarn-et-Garonne de se mobiliser pour saisir l'opportunité de récupérer un nom historique intelligent pour notre région : "Occitanie", ou "Occitanie - Pays Catalan". Succès complet pour cette initiative historique !

Le colloque à L'Isle-Jourdain durant ce week-end du 14 au 16 octobre 2016 aura donc été l'occasion d'acter de cette implantation déjà régionale sur le terrain durant les six derniers mois. Finalement, la récompense des efforts de "Bastir Occitanie" a été l'adoption successive par le Conseil Régional, le gouvernement et le Conseil d'Etat du nom "Occitanie" pour notre région. D'où le changement de nom : "Bastir !" s'appelle désormais "Bastir Occitanie". 

Par ailleurs, un point est fait sur la vente des produits dérivés de"Bastir Occitanie" sur les marchés, chaque responsable des "Comitats" (Armagnac-Astarac, Gascogne Toulousaine, Quercy...) faisant un bilan détaillé de l'activité et du nombre des nouveaux adhérents. 

Ont été également abordées diverses rencontres de "Bastir Occitanie" cet été : une suite à l'invitation d'un groupe de Catalans à Barcelone en septembre dernier ; une autre en juillet à Mauvezin (32) avec des invités Anglais durant une soirée baptisée "No Brexit United Kingdom / Occitania !" (sic.), soirée au cours de laquelle bien évidemment aura été évoqué non seulement le "divorce" entre le Royaume-Uni et l'Europe mais aussi le cas de figure intéressant de l'Ecosse ; autre rencontre : celle enrichissante avec Jòrdi Passerat à la fête Occitane de Comberouger (82) au mois d'août.

Au cours de cette assemblée constitutive, de nouvelles personnes se sont jointes au groupe, et pour l'anecdote, "Bastir Occitanie" recevait deux représentants du mouvement "En Marche", venus spécialement de l'autre bout de la région (Gard). Tous deux sont sensibles aux idées défendues par "Bastir Occitanie" et ont adhéré dans la foulée au mouvement. 

"Bastir Occitanie", reflet de la volonté populaire (45% des citoyens consultés ont plébiscité le nom "Occitanie", celui justement défendu sur le terrain par le mouvement) et de l'expression démocratique (les institutions de la République ont validé ce nom), a profité de son action pour attirer la curiosité des médias : TV (France 3), journaux sur plusieurs départements, y compris les départements de l'Hérault, du Gard, des Pyrénées Orientales (Midi Libre, Montpellier Info, L'Indépendant, Le Petit Journal...). 

Le 15, lendemain de l'assemblée constitutive, le matin un stand au marché de l'Isle-Jourdain a eu un joli succès et donné l'occasion à de nouvelles personnes d'adhérer au mouvement ; l'après-midi, des groupes de réflexion ont travaillé sur le projet global. Le soir, "Bastir Occitanie" a clôturé son colloque par une fête conviviale à laquelle tous les amis étaient invités.

 

 

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de  Bastir Occitanie

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de  Bastir Occitanie

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de  Bastir Occitanie

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de  Bastir Occitanie

GERS - Bilan de l'assemblée constitutive de  Bastir Occitanie

BASTIR OCCITANIE (26-10-16)     5767 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

Occitanie Tribune
Occitanie Tribune